Des policiers sont attaqués par des voitures à New York lors d’émeutes

Par Zachary Stieber
3 juin 2020
Mis à jour: 4 juin 2020

Des conducteurs ont percuté des policiers avec leurs véhicules lors d’incidents distincts à New York pendant la nuit, au milieu d’émeutes qui ont donné lieu à des incendies criminels, des pillages et des violences.

Des images vidéo ont montré un groupe de policiers d’État et d’officiers de police courant vers des émeutiers et des manifestants à Buffalo, les repoussant avant de former une ligne le long d’une intersection, faisant face aux émeutiers et aux manifestants lorsqu’un SUV s’est précipité vers eux.

Les forces de l’ordre se sont dispersées, mais un policier d’État et un officier de police ont été touchés, selon les responsables.

Après avoir été transporté d’urgence à l’hôpital, il a été constaté que le policier d’État avait des blessures graves, mais non mortelles, selon la police de l’État de New York.

Les deux officiers ont été hospitalisés et leur état est stable, a déclaré le maire de Buffalo, Byron Brown.

« L’enquête est en cours en ce moment », a-t-il déclaré dans une interview avec la chaîne WIVB. « Nous savons que les gens sont en colère et blessés par la mort de George Floyd à Minneapolis. Il y a de la colère pour l’injustice et l’inégalité raciale, mais nous avons besoin que les gens soient très attentifs à ce qu’ils font », a-t-il ajouté, en faisant référence à la pandémie de Covid-19 en cours.

Le maire a appelé à des manifestations pacifiques et a déclaré que personne ne devait être dehors après la tombée de la nuit.

George Floyd, un homme Afro-Américain non armé, n’a pas été abattu par un fusil. Il est mort pendant son interpellation par la police après avoir été arrêté le jour du Memorial Day. Des vidéos l’ont montré cloué au sol, et les autopsies ont montré que la mort était un homicide dû au fait qu’il était privé d’oxygène.

Des officiers de la police de New York montent la garde lors d’une manifestation de Black Lives Matter à propos de la mort de George Floyd par un policier de Minneapolis, à New York le 1er juin 2020. (Angela Weiss/AFP via Getty Images)

Mark Poloncarz, directeur du comté d’Erie, a déclaré dans un communiqué que le conducteur du véhicule était en garde à vue, tout comme plusieurs personnes qui se trouvaient à bord.

John Evans, le président de la Buffalo Police Benevolent Association, a déclaré à l’Investigative Post : « Nous vivons une époque de trahison. Nous sommes unis contre ces terroristes. »

Lors d’un autre incident, deux personnes ont été touchées par des balles, a déclaré Byron Brown.

Un autre officier a été touché par un véhicule plus tôt mardi dans le Bronx à New York.

Des images vidéo montrent une voiture de couleur sombre se dirigeant à toute vitesse vers un officier de police qui se tenait à un passage pour piétons sur la route, et le frappant. La force de l’impact lui a fait heurter un autre véhicule qui roulait à côté de l’autre voiture avant de tomber au sol.

Les deux véhicules ont quitté la scène à toute vitesse, alors que les passants se précipitaient vers l’officier de police.

La police de New York a déclaré que le délit de fuite a eu lieu vers 12 h 45 sur Walton Avenue, près de la 170e rue Est.

Le sergent de police, qui n’a pas été nommé, a été transporté d’urgence à l’hôpital et est dans un état grave, selon les autorités.

Le conducteur du véhicule qui a heurté le sergent n’a pas encore été arrêté.

Le maire de New York, Bill de Blasio, s’est exprimé mardi à l’hôtel de ville. Il a qualifié les attaques contre les policiers d’ « inacceptables », affirmant que les fonctionnaires « ne toléreront pas » une telle violence.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ