Policiers brûlés à Viry-Châtillon : trois jeunes condamnés à 18 ans de prison se pourvoient en cassation

Par Epoch Times avec AFP
21 avril 2021
Mis à jour: 22 avril 2021

Le dimanche 18 avril, la cour d’assises des mineurs de Paris a condamné en appel cinq jeunes à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion criminelle et en a acquitté huit autres.

Trois hommes qui ont été condamnés dimanche à 18 ans de prison après avoir été reconnus coupables de tentative de meurtre contre des policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016 se sont pourvus en cassation, a appris l’agence France Presse (AFP) auprès de leurs avocats, confirmant une information d’Europe1.

Au terme de six semaines de procès à huis clos, la cour d’assises des mineurs de Paris a condamné le 18 avril cinq jeunes hommes pour avoir attaqué et brûlé des policiers à Viry-Châtillon en 2016.

Huit accusés acquittés

Trois d’entre eux ont écopé de 18 ans de réclusion criminelle, l’un de 8 ans et le dernier de 6 ans de prison. Ces deux derniers ne vont pas se pourvoir en cassation, ont précisé leurs avocats à l’AFP. Les huit autres accusés ont été acquittés. Ce verdict a été dénoncé par les syndicats de policiers, les avocats des victimes et une partie de la classe politique comme trop clément.

Le 20 avril, plusieurs centaines de policiers se sont rassemblés devant les tribunaux de différentes villes de France pour exprimer leur colère contre l’acquittement de huit des 13 jeunes accusés.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ