Pompeo affirme que l’histoire révélera le « bon travail » de l’administration Trump

Par Zachary Stieber
14 janvier 2021
Mis à jour: 14 janvier 2021

Le secrétaire d’État Mike Pompeo déclare que lorsque les gens réfléchiront à l’administration Trump, ils verront le bon travail qui a été accompli au nom du peuple américain.

« L’histoire révélera le bon travail que ce président, et notre administration, ont accompli« , a-t-il dit lors d’une interview accordée le 12 janvier à l’animateur radio conservateur Hugh Hewitt.

« Des livres seront écrits sur les changements que nous avons apportés dans le monde, la prise de conscience que nous avons suscitée au sujet de la réalité, de la souveraineté, du respect de la dignité fondamentale et des droits de l’homme, un retour aux principes fondateurs, d’une manière que les administrations précédentes n’avaient pas fait.

« Je vais laisser d’autres personnes les écrire, mais je pense que ces actions – les choses réelles qui se sont produites – seront transmises d’une manière qui montre qu’un bon travail a été fait pour le compte du peuple américain. »

L’héritage de Trump ne sera pas défini par la violente incursion au Capitole américain du 6 janvier à la suite du rassemblement des supporteurs du président à l’extérieur, dit Pompeo.

« Écoutez, ce qui s’est passé ce jour-là était terrible, et j’ai dit à plusieurs reprises que les personnes qui se sont livrées à cette activité doivent être identifiées, poursuivies, et qu’elles sont des criminels et doivent être traitées comme tels », a-t-il affirmé.

Pompeo a passé la majeure partie de l’entretien à discuter du Parti communiste chinois et de la position relativement dure de l’administration Trump à son égard, par rapport aux administrations précédentes.

Le président américain Donald Trump s’adresse aux journalistes sur la pelouse sud de la Maison-Blanche avant de monter à bord de Marine One, à Washington, le 12 janvier 2021. (Drew Angerer/Getty Images)

Lorsqu’on lui a demandé s’il craignait qu’une administration Joe Biden ne soit essentiellement un troisième mandat du président Barack Obama, M. Pompeo a répondu : « Je ne veux pas faire de commentaires sur les gens, mais la politique est très importante.

« Vous avez vu le président Trump et notre administration présenter une réaction solide face à la grande montée en puissance que le Parti communiste chinois représente pour les États-Unis. Nous pensons que nous avons la bonne approche sur ce point. Nous pensons que c’est la bonne direction à prendre. Nous pensons que le peuple américain l’exige.

« Nous avons vu le monde réagir à cela de manière positive. Nous avons vu les Australiens faire un travail remarquable en repoussant les frontières. Nous avons vu les Japonais, les Coréens du Sud. Nous avons développé le Quad maintenant avec les Indiens qui est très puissant en disant simplement non, nous n’essayons pas de punir, nous n’essayons pas de contenir la Chine. Nous exigeons simplement qu’ils s’engagent dans le monde d’une manière semblable à celle des grandes nations avec de grandes économies, des armées puissantes – nous n’avons même pas parlé de leur programme de missiles et de leur programme nucléaire – face à des pays qui ont une réelle capacité de déstabilisation et d’insécurité dans le monde.

« Il y a une condition préalable, il y a une responsabilité qui vient avec. Et les États-Unis doivent montrer la voie à suivre – quel que soit le président des États-Unis – pour répondre au Parti communiste chinois dans ce sens. »

Pompeo a dit à Epoch Times dans une récente interview que les États-Unis avaient ignoré la nature du Parti communiste.

« Comme le président Trump l’a reconnu, depuis qu’il a commencé sa campagne et pris ses fonctions, nous avons fondamentalement changé la façon dont je pense que l’Occident regarde la Chine, et pas seulement [la façon dont] les États-Unis [regardent la Chine]. Même si vous regardez l’Europe, l’Australie et l’Asie du Sud-Est, ils savent que le Parti communiste chinois ne fait rien de bon », a déclaré M. Pompeo.

« Nous étions impliqués dans une très sérieuse campagne antiterroriste, à juste titre. Nous[les États-Unis] avions détourné notre regard de cette énorme menace et elle [était auparavant et est] présentement sur nous. Elle est maintenant à l’intérieur des portes. Le Parti communiste chinois est ici en Amérique, et l’administration Trump a commencé dans toutes ses dimensions à faire tourner le navire dans la bonne direction, pour amener l’Amérique à faire à nouveau ce qu’il faut et à se protéger de cette menace communiste en Chine. »

Pompeo a également noté au cours de l’interview comment l’administration Trump a « reconnu la réalité » en désignant les rebelles Houthi au Yémen comme un groupe terroriste, dans le cadre d’une perspective qui, même les critiques l’admettent, a changé les rouages au Moyen-Orient. Donald Trump a mené des accords de paix entre plusieurs pays et Israël tout en s’opposant fermement à l’Iran et à son influence dans la région.

Nouvel Horizon – Perte d’indépendance des grands médias


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ