Un pompier lit « Le chat dans le chapeau » à une mouffette piégée pendant qu’ils essaient de la libérer

Ça a marché aussi !
27 juillet 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Personne ne voudrait se retrouver en mauvaise posture face à une mouffette.

Mais quand la tête d’une mouffette était piégée dans une benne à ordures, il semblait, pour un groupe de pompiers, que pour sauver sa vie, il fallait aussi subir les inévitables pulvérisations.

Cependant, ces pompiers déterminés n’étaient pas sur le point de se soumettre à leur destin malodorant sans combattre. Leur méthode de défense choisie s’est avérée non seulement efficace, mais aussi adorable.

Une mouffette avait besoin d’être sauvée – et le service d’incendie de Cimarron Hills était prêt pour le travail.

Le 24 août 2016, le service d’incendie de Cimarron Hills à Colorado Springs a reçu ce que certains pourraient considérer comme l’un des pires appels à l’aide de l’histoire : une mouffette était piégée dans une benne à ordures et devait être enlevée.

Un tel appel au secours conduirait, dans la plupart des cas, à une pulvérisation inévitable par les fameuses glandes olfactives de la mouffette.

Mais ces pompiers avaient un atout en réserve.

Même si c’était un sale boulot, ils avaient un plan.

Quand ils sont arrivés sur les lieux, ils ont immédiatement vu le corps noir et blanc de la mouffette. Sa tête était piégée à l’intérieur du trou de drainage de la benne, tandis que l’extrémité « dangereuse » dépassait pour les menacer.

La seule façon de s’en sortir était de découper la benne avec des outils électriques.

Le bruit et l’agitation auraient très probablement déclenché une réaction puante de la mouffette, mais c’est à ce moment-là qu’ils ont sorti leur arme secrète : un livre pour enfants.

Ils ont sorti le livre et leurs outils électriques et se sont mis au travail.

 

Leur plan : un pompier devait entrer dans la benne à ordures et apaiser l’animal avec une histoire pour enfants, tandis que les autres travaillaient à déloger la tête de la mouffette.

Leur livre préféré était Le chat dans le chapeau du Dr Seuss.

Mais étant donné les circonstances uniques et la perspicacité surprenante du pompier à créer des rimes, ils ont partiellement traduit l’histoire en une version plus actuelle qu’ils ont appelée La mouffette dans la poubelle.

Pendant 45 minutes, ils ont travaillé – et, pendant ce temps, la mouffette a été apaisée par les rimes du Dr Seuss.

En l’espace de 45 minutes, la lecture et le fait de parler à la mouffette ont fait l’affaire : la mouffette était calme et les pompiers ont travaillé pour faire sortir l’animal de la benne à ordures.

En fin de compte, la mouffette a montré sa gratitude de la seule façon dont elle savait le faire.

Posted by Tasha Lopez on Tuesday, August 23, 2016

Ils ont rebaptisé la mouffette Oliver et, quand elle a été libérée, elle a commencé à se dandiner dans les environs.

Tout cela semblait être la fin parfaite d’une histoire adorable ; non seulement ils avaient sauvé la mouffette, mais leur technique, étonnamment, avait fonctionné.

Mais les mouffettes seront des mouffettes. Avant qu’Oliver, maintenant libre, disparaisse dans le désert, il leur a donné un cadeau d’adieu en pulvérisant tout le groupe.

Parlez-moi de gratitude.

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

Une « étrange créature » qui appelait à l’aide a surpris tout le monde
tellement elle était mignonne après son sauvetage

RECOMMANDÉ