Un porc-épic retrouve un compagnon après son sauvetage des feux de forêt de Washington, l’histoire de son rétablissement est un symbole d’espoir

Par Louise Bevan
27 octobre 2020
Mis à jour: 27 octobre 2020

Le rétablissement d’un porc-épic blessé et ses retrouvailles avec son compagnon donnent de l’espoir au lendemain des incendies dans l’est de Washington.

Riley Wisdom, une habitante de Mansfield, a remarqué le rongeur blessé pour la première fois alors qu’elle inspectait sa propriété pour y constater les dégâts. Le porc-épic était face à un arbre brûlé et « ressemblait à un castor », a déclaré Riley Wisdom à King 5. « Ses épines avaient brûlé jusqu’à la peau. »

Porky, le jour de son sauvetage.
(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

Riley a admis que c’était de loin le spectacle le plus éprouvant qu’elle ait vu depuis longtemps ; elle connaissait ce rongeur, qui vivait dans son quartier depuis des années.

Comme il n’y avait pas de centre de réadaptation en ville, Riley et son partenaire, Seth Sampson, ont recueilli le porc-épic, appelé « Porky ».  « Nous l’avons vue élever ses petits… Nous savions que c’était elle par sa taille », a expliqué Riley sur un post sur Facebook. « Nous avons pris une couverture, l’avons jetée sur elle et l’avons ramenée à la maison avec nous. »

Riley Wisdom (Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

Le porc-épic était faible, agité et gravement brûlé, ses yeux étaient gonflés et fermés.

Riley a immédiatement commencé un traitement aux antalgiques, un lavage salin pour ses yeux, des compresses froides et des antibiotiques. Elle a donné à Porky « tous les légumes frais dont elle avait besoin », ainsi que de l’eau additionnée d’eau contenant des électrolytes, pour la réhydrater. Pour soigner Porky, Riley a pris conseil auprès d’organismes spécialisés dans le sauvetage des animaux sauvages.

(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)
(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

Grâce à des mises à jour régulières sur Facebook, la créature blessée s’est rapidement constitué un fan-club.

Une « mise à jour Porky » du 19 septembre a annoncé une bonne nouvelle. « Remarquez comme son visage est superbe, et ses yeux sont incroyables ! »  a publié Riley. « Vous pouvez y déceler un soupçon de sa personnalité fougueuse à travers ! »

Au début, il était facile de lui administrer son traitement, mais avec le temps, ses blessures guérissant, ses épines piquantes ont commencé à repousser, obligeant alors Riley à se munir de gants et de linges pour manipuler Porky.


(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

« Elle s’est mise à faire comme si elle n’avait plus besoin de vous », a expliqué Riley à KREM 2, « et ensuite, surtout vers la fin, elle ne voulait vraiment plus rien avoir à faire avec moi. »

« Cela montre que je ne l’ai pas humanisée », a-t-elle raisonné. « Je suis vraiment contente, parce que je ne voulais pas qu’elle pense que les humains sont des amis, parce que tous les humains ne sont pas des amis… Elle est censée être sauvage. »

(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

Riley ne possède pas de permis pour détenir des animaux sauvages, mais le ministère de la pêche et de la Faune de Washington lui a accordé sa clémence, étant donné que son intention était de relâcher le porc-épic. Le 8 octobre, Porky était prête à rentrer chez elle, car elle avait une nouvelle pousse d’épines couvrant son corps, un épais manteau de fourrure, ses brûlures avaient également presque guéri, et ses yeux étaient brillants et grands ouverts, selon une mise à jour de Facebook.

Se dirigeant vers une parcelle d’arbres non touchée par un incendie, Porky est partie sans se retourner. Riley a décrit la libération comme « douce-amère », mais il s’est avéré que Porky avait quelqu’un à retrouver.

Un porc-épic mâle s’est approché de Porky et a reniflé l’arbre dans lequel elle était assise. Peu à peu, tout un entourage de porc-épics s’est rassemblé pour la saluer.

(Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

« Nous nous sommes assis et avons regardé le groupe pendant un moment », a dit Riley. « Porky se gavait de branches d’arbres dans de joyeux grincements de dents… Je ne pouvais pas être plus heureuse. »

Depuis la libération de Porky, Riley a commencé des études de médecine vétérinaire dans l’État de Washington. Un certain nombre de centres de secours ont également fait appel à elle, lui demandant de faire du bénévolat avec eux.

« Je suis vraiment ravie de faire ça en complément de l’école vétérinaire afin que je puisse vraiment aider les animaux, ca me tient à coeur vous savez », a déclaré Riley. « J’espère bien pouvoir le faire légalement, la prochaine fois ! »

Porky et son compagnon, réunis (Avec l’autorisation de Riley Wisdom)

Riley a également gardé un oeil sur Porky depuis sa libération et a partagé de ses nouvelles avec Epoch Times. « Je l’ai vue dans notre ranch et elle va très bien », a-t-elle révélé. « Elle reste dans les parages et se fait pousser un épais manteau d’hiver. »

La fin heureuse de Porky est un symbole d’espoir pour beaucoup de gens en ces temps sombres.

« Les gens m’ont dit qu’elle est la lumière et l’espoir dont les gens ont besoin en ce moment », a déclaré Riley à King 5. « C’était joli et plutôt chouette à entendre. »

FOCUS SUR LA CHINE – Institut Confucius : l’influence de Pékin en France et dans le monde

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ