Porter un masque de protection peut-il être dangereux pour la santé?

Par Nathalie Dieul
22 mai 2020
Mis à jour: 22 mai 2020

Certaines personnes ont du mal à supporter le port du masque de protection, principalement lorsqu’elles doivent le porter pendant de nombreuses heures d’affilée au travail. Étourdissements, vertiges, sensation d’étouffement… Porter un masque peut-il être dangereux pour la santé ?

Le grand public n’est pas habitué à porter un masque de protection, et encore moins avec la chaleur qui commence à s’installer dans le pays. « C’est fatigant et ça me donne des maux de tête. Je le porte le matin quand je sors de chez moi et puis sans discontinuer au travail. C’est long », témoigne auprès de nos collègues du Parisien Igubelta, caissière dans un Franprix à Paris.

« C’est insupportable. On a chaud, on a du mal à respirer et parfois mal à la tête. Tout ça pendant 7 heures 45 d’affilée », explique de son côté un guichetier de la Poste, qui travaille dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

« J’ai essayé de sortir avec un masque sur le visage et j’ai remarqué que je ne les supportais pas (les masques bleus des médecins et ceux en forme de bec de canard). Au bout d’une dizaine de minutes, je suis obligé de l’enlever, car grosses difficultés pour respirer », relate un internaute, qui se dit allergique aux particules fines, dans un forum du site Doctissimo.

Le docteur Jean-Philippe Santoni, de la Fondation du souffle, se veut rassurant quant aux dangers possibles du port du masque : « Il existe peut-être une sensation d’hypoxie, mais aucune étude n’a confirmé une baisse du taux d’oxygène dans le sang chez les porteurs de masques », assure le médecin.

Toutefois, il importe de distinguer deux types de masques : d’une part les FFP2, destinés au personnel soignant, et d’autre part, ceux que le grand public utilise, masques chirurgicaux ainsi que ceux en tissu.

« Les premiers sont adhésifs, filtrants, et certaines personnes qui les utilisent se plaignent en effet de maux de tête ou de sensations d’étouffement », reconnaît le Dr Santoni. « D’autres décrivent aussi une impression d’inconfort avec les masques chirurgicaux et en tissu, surtout s’ils sont bien posés sur le visage », ajoute-t-il.

Le médecin fait le parallèle entre ces symptômes et la claustrophobie : « Des gens sont plus sensibles à cette sensation d’enfermement, mais je dois dire que les maux de tête ne sont pas courants avec ce type de protections. »

Selon l’infirmière Céline Laville, les maux de têtes pourraient être causés par les élastiques, qui « se resserrent au premier lavage » sur certains masques. Elle conseille donc de récupérer des élastiques sur un masque chirurgical avant de jeter celui-ci, puisque ces derniers sont plus souples.

D’autre part, le port du masque de protection lorsqu’on pratique une activité physique peut provoquer « un inconfort respiratoire plus important, et une humidification du masque qui favorise les contaminations bactériennes et le rend moins efficace », reconnaît le médecin.

Quoi qu’il en soit, le docteur Jean-Philippe Santoni rappelle l’importance de ne pas toucher le masque avec les mains ni le placer autour du cou, quel que soit l’inconfort que l’on ressent.

CHINE : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ