[Vidéo] Jean-Marie Bigard insulté et menacé pour avoir refusé la comparaison entre les policiers et les nazis

Par Epoch Times avec AFP
12 septembre 2020
Mis à jour: 14 septembre 2020

Alors qu’un rassemblement des gilets jaunes avait lieu de la capitale ce samedi, Jean-Marie Bigard a été copieusement insulté et menacé par des manifestants d’extrême gauche, lui reprochant d’avoir critiqué les propos de Jérôme Rodrigues qui comparait des policiers aux nazis.

Sur Europe 1, Jean-Marie Bigard a confié avoir eu très peur. « J’ai quand même pris une bouteille dans la gueule et des coups de pieds dans les jambes. Les deux gars qui m’accompagnaient étaient très costauds et très compétents et ils m’ont dit qu’ils n’allaient pas être assez pour contenir cette colère et cette méchanceté », a-t-il expliqué.

Le 12 septembre, Jean-Marie Bigard a tenté de rallier un cortège de « gilets jaune » vers 10h00 avant de devoir partir sous les huées des manifestants. Venu pour soutenir les « gilets jaunes », il s’était désolidarisé quelques jours plus tôt d’une des figures du mouvement, Jérôme Rodrigues, qui avait assimilé les policiers à « une bande de nazis ».

« Casse-toi », « rentre chez toi », « Bigard collabo », a crié la foule alors que ce dernier se réfugiait dans un commerce de la place de la Bourse.

« Le fait de me désolidariser de propos insoutenables comme ‘flic nazi’ [a fait que] certaines personnes ont compris que je lâchais le mouvement. Pas du tout, c’est la raison pour laquelle je suis ici », a-t-il réagi devant la presse, évoquant une « mauvaise interprétation ».

Il a ensuite été exfiltré en moto après 45 min sur place.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons en 2 semaines détruisent les cultures dans le Nord-Est

Le saviez-vous?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ