Les poursuites pour fraude électorale battent « tous les records », selon le Bureau du procureur général du Texas

Par Jack Phillips
8 avril 2021
Mis à jour: 8 avril 2021

Un fonctionnaire du bureau du procureur général du Texas a déclaré lors d’une audience de la Chambre d’État que le nombre de cas de fraude électorale au Texas est à un « niveau record ».

Le nombre est « de loin supérieur à notre moyenne historique », a déclaré Jonathan White, le chef de l’Agence de fraude électorale au sein de la division des poursuites spéciales du procureur général du Texas, devant le Comité des élections de la chambre du Texas la semaine dernière, a rapporté The Texan.

Lorsqu’un législateur de l’État lui a demandé s’il y avait des tendances dans les poursuites pour fraude électorale, M. White a répondu qu’il y avait « 510 infractions en cours contre 43 défendeurs devant les tribunaux en ce moment », disant que c’était « probablement pour plusieurs raisons ». Il n’a pas donné de détails.

M. White a déclaré qu’environ 80 % de ces affaires en cours concernaient des fraudes présumées de votes par correspondance, et que 60 % des affaires résolues concernaient des votes par correspondance.

Selon les données recueillies, le bureau du procureur général a poursuivi 534 cas de fraude électorale commis par 155 personnes depuis 2005.

« Je pense que nous pourrions tous deux convenir que 99,9 % des gens sont honnêtes et directs, ils ne trichent pas aux élections. Ils ne se promènent pas non plus pour assassiner des gens ou commettre des vols aggravés », a déclaré M. White lors de l’audition.

La semaine dernière, le Sénat de l’État du Texas, dirigé par les républicains, a approuvé une loi qui interdirait le dépôt des bulletins de vote par correspondance dans les boîtes aux lettres et la plupart des votes en voiture, une mesure qui, selon les républicains, « assure l’intégrité des élections ». Les démocrates ont déclaré que cette mesure revient à supprimer des électeurs et rend plus difficile le vote des personnes handicapées et des minorités ethniques.

Selon le sénateur d’État Bryan Hughes, un républicain, la mesure est « conçue pour s’attaquer, par le biais du processus, aux domaines dans lesquels les personnes mal intentionnées peuvent prendre l’avantage, car nous voulons que les habitants du Texas aient la certitude que leurs élections sont justes, honnêtes et ouvertes ». La législation « normalise et clarifie » les règles de vote afin que « chaque Texan ait une chance juste et égale de voter, quel que soit son lieu de résidence dans l’État ».

Elle exigera également des électeurs handicapés qu’ils prouvent qu’ils ne peuvent pas accéder aux bureaux de vote en personne afin de pouvoir bénéficier d’un bulletin de vote par correspondance, et exigera également l’autorisation des hauts dirigeants de l’État pour être alertés de tout financement privé de plus de 1 000 dollars accordé aux services électoraux, selon KXAN.

Les démocrates ont déclaré que le projet de loi conduira à la suppression d’électeurs.

« Chaque Texan éligible mérite de faire entendre sa voix dans l’urne, indépendamment de sa race, de son origine ethnique, de son handicap, de son sexe, de son âge, de ses revenus ou de son parti. La loi SB 7 rend le vote plus difficile pour chaque Texan », a déclaré le Parti démocrate de l’État. « Nous avons combattu agressivement ce projet de loi parce que nous savons qu’il privera de leurs droits les électeurs des minorités raciales et ethniques et les électeurs handicapés, y compris les anciens combattants. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ