Le premier lieutenant Clint Lorance libéré de prison après être gracié par le président Trump

Par Zachary Stieber
17 novembre 2019 Mis à jour: 17 novembre 2019

Le premier lieutenant de l’armée Clint Lorance a été libéré de prison le soir du 15 novembre après que le président américain Donald Trump lui a accordé la grâce.

Donald Trump a accordé la clémence au major Mathew Golsteyn, commandant de l’armée et au lieutenant Clint Lorance, et a rétabli le grade de Navy SEAL Edward Gallagher.

La vidéo montre le Ltn. Lorance quittant la prison de Leavenworth, au Kansas, pour rejoindre sa famille.

« Tout d’abord, j’aimerais remercier le président Trump. J’ai eu l’occasion de lui parler aujourd’hui au téléphone avec le vice-président Pence. Il est au téléphone exactement comme on le voit à la télé, mais il est aussi très drôle quand on lui parle au téléphone », a déclaré M. Lorance aux journalistes.

« Il est très clair pour moi que le président et vice-président Pence et Trump soutiennent nos militaires, et j’apprécie tout le pays pour tout ce que vous avez fait. »

Le premier lieutenant de l’armée Clint Lorance avec sa famille après sa libération (CNN)

« Ce n’est que le début, je ne le gâcherai pas, mais ce n’est que le début. Il y a encore beaucoup à faire pour arranger les choses, mais pour l’instant, je vais passer du temps avec ma famille », a-t-il ajouté.

Le Ltn. Lorance a été reconnu coupable d’avoir ordonné à des soldats sous son commandement de tuer trois présumés militants talibans en Afghanistan. Au cours du procès, neuf membres de l’unité ont déclaré que ces hommes ne faisaient pas partie du groupe terroriste.

Le représentant Michael Waltz (R-Flor.) était parmi ceux qui ont célébré les décisions de grâce de D. Trump et a écrit : « Plus tôt cette année, j’avais demandé à examiner de plus près les graves irrégularités commises dans l’affaire du lieutenant d’armée Clint Lorance. Content de voir cette nouvelle. Merci, @realDonaldTrump ! »

« Depuis des années, la mauvaise gestion généralisée des procureurs, le politiquement correct et les procédures qui pèsent sur la balance de la justice à l’encontre des accusés ont personnifié notre système de justice militaire », a ajouté le représentant Duncan Hunter (R-Calif.). « Aujourd’hui, grâce au leadership du président Trump, ces avocats pantouflards du Pentagone sont mis en demeure. Le président reconnaît que nos guerriers de combat doivent être aidés à assumer les incroyables responsabilités que nous leur attribuons et j’apprécie beaucoup son plaidoyer en faveur des combattants américains. »

Une pétition réclamant une grâce du Ltn. Lorance a recueilli plus de 100 000 signatures sous l’administration Obama. Cette dernière a répondu en disant qu’elle refusait de commenter les demandes de réhabilitation individuelles.

« Menant sa deuxième patrouille dans un champ de mines en Afghanistan à la fin du mois de juillet 2012, Clint Lorance, âgé de 28 ans, a ordonné de tirer sur trois hommes se dirigeant vers ses soldats à moto, en a tué deux et en a blessé un troisième. Il purge actuellement une peine de 20 ans de prison pour meurtre à la prison de Leavenworth pour avoir tenté de protéger ses soldats », indique la pétition.

« Le président a l’occasion de dire aux militaires et à nos ennemis que lorsque nous envoyons nos jeunes fils et filles en danger, nous ne nous retournons pas contre eux. Le président a cette occasion d’aider le pays à commencer à guérir les blessures causées par cette longue guerre, tout comme le président Lincoln a utilisé ses pouvoirs pour pardonner aux soldats pendant la guerre civile, pour essayer de guérir les blessures. »

RECOMMANDÉ