Pour la première fois dans l’histoire du Mexique, un homme est envoyé en prison pour avoir tué un chien

Par Jesus de Leon
21 août 2019 Mis à jour: 21 août 2019

L’homme qui a été accusé d’avoir pendu son chien a été condamné à 6 mois de détention provisoire par un procureur mexicain. C’est la première fois que cela se produit dans ce pays.

Le Bureau du Procureur spécial pour les crimes contre l’environnement et contre les animaux (FEDAYCA) de cet État a pu obtenir cette mesure contre l’homme identifié sous le nom de « Pedro N. », pour le crime probable de mauvais traitements contre son chien appelé « Viejito Lindo », qui a été pendu.

« Après avoir prouvé devant le juge lors de l’audition de l’accusation que dans les faits un moyen violent a été utilisé, le FEDAYCA a obtenu pour la première fois dans l’État ainsi qu’au niveau national l’imposition de la mesure de précaution de détention provisoire non officielle pour avoir probablement commis ce crime », a déclaré le Bureau du Procureur général sur sa page Facebook.

Andrés de la Parra Trujillo, procureur de l’affaire, a déclaré qu’il y a suffisamment de preuves pour appliquer une sanction à l’auteur présumé : « Maintenant nous allons le mettre en examen et après nous aurons un délai pour déterminer quelles preuves nous allons utiliser, je pense que c’est une affaire très solide, l’accusation a des preuves solides contre ce monsieur », a-t-il déclaré.

Pour le moment, l’homme passera 6 mois en détention provisoire pour mauvais traitements d’un animal, mais si sa culpabilité est prouvée par la suite, la peine pourrait aller de trois à quatre ans de prison et une sanction économique d’environ 34 000 pesos (1 500 euros).

Le cas de « Viejito Lindo » a été rendu public le 21 avril dernier dans la colonie Miguel Hidalgo de la ville de Veracruz (dans le Golfe du Mexique), lorsque des groupes de défenseurs d’animaux se sont rendus chez un homme pour demander qu’il leur donne le chien afin qu’il soit placé à l’adoption.

Cependant, le propriétaire de l’animal a préféré le tuer plutôt que de le remettre. L’acte a été filmé et la vidéo a été largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans tout l’État de Veracruz, 55 dossiers d’enquête sont encore ouverts pour mauvais traitements ou cruauté envers les animaux. Beaucoup de ces dossiers pourraient conduire à des peines de prison, a déclaré le chef du FEDAYCA, Andrés de la Parra, selon le journal Diario de Xalapa.

Andrés de la Parra a également indiqué qu’au moins 90 % des cas concernent des mauvais traitements infligés à des animaux domestiques par leurs propriétaires eux-mêmes, et il s’agit principalement de chiens.

« Il s’agit d’animaux de compagnie blessés ou tués avec des machettes, des armes à feu ou des bâtons », a-t-il expliqué.

Les organisations de protection des animaux ont célébré la décision de la justice contre l’agresseur de Viejito Lindo.

« Le meurtrier de Viejito Lindo a été condamné à six mois de prison préventive à Veracruz, au Mexique, un précédent qui, nous l’espérons, se reproduira dans tout le pays », a déclaré l’Union Pro Animal Libre U.P.A.L.

RECOMMANDÉ