Premiers tirs de roquettes vers Israël depuis la mort de Soleimani (armée)

Par Epochtimes.fr avec AFP
15 janvier 2020 Mis à jour: 15 janvier 2020

Quatre roquettes ont été tirées mercredi vers Israël depuis la bande de Gaza, première frappe en direction de l’Etat hébreu depuis le raid américain contre le général iranien Qassem Soleimani, a annoncé l’armée israélienne.

« Deux de ces (quatre) roquettes ont été interceptées par le bouclier antimissile +Dôme de fer+ », a indiqué l’armée israélienne dans un message aux médias, sans préciser si les deux autres roquettes avaient touché le sol israélien.

A la suite de ces tirs de roquettes, des sirènes ont retenti dans des villages israéliens aux alentours de la bande de Gaza, enclave palestinienne de deux millions d’habitants qui a été en novembre le théâtre d’affrontements entre les forces israéliennes et le Jihad islamique, un mouvement islamiste armé.

Après un raid israélien contre un commandant du Jihad islamique, ce mouvement avait répliqué avec plus de 450 tirs de roquettes vers Israël dont la majorité avait été interceptée par le système antimissile israélien.

Dans la foulée, l’armée israélienne avait pilonné les positions du Jihad Islamique, des frappes fatales à une trentaine de personnes, incluant huit membres de la même famille palestinienne.

Un porte-parole de l’armée a confirmé que ces tirs étaient les premiers dirigés vers Israël depuis le début de l’année.

Ces tirs sont donc les premiers depuis la mort, dans un raid américain à Bagdad, du général iranien Qassem Soleimani, considéré comme un des principaux ennemis d’Israël en raison des opérations qu’il avait orchestrées depuis le Liban et la Syrie contre l’Etat hébreu.

La bande de Gaza est contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, qui bénéficie d’un accord de cessez-le-feu avec Israël contrairement à l’autre grand groupe armé de cette enclave, le Jihad Islamique.

Le Hamas avait dénoncé la frappe américaine contre Qassem Soleimani, sans toutefois appeler à la venger.

 

RECOMMANDÉ