Près de 1.200 patients pourraient avoir été exposés à des maladies à l’hôpital d’Indiana

Par Victor Westerkamp
24 novembre 2019
Mis à jour: 24 novembre 2019

Un échec de stérilisation dans un hôpital de l’Indiana peut avoir exposé près de 1 200 patients à l’hépatite, au VIH et à d’autres maladies infectieuses.

Les patients qui ont subi une intervention chirurgicale à l’hôpital de Goshen entre le 1er avril et le 30 septembre peuvent avoir été exposés après qu’un technicien en stérilisation n’ait pas terminé une étape nécessaire du processus de stérilisation de l’équipement chirurgical, ont indiqué les responsables de l’hôpital dans une lettre envoyée aux patients qui auraient été touchés.

«J’étais fâchée… parce que quand vous dites à quelqu’un qu’il pourrait être exposé à un risque de ce genre, il ne concerne pas que vous, il implique votre famille, vos êtres chers», a dit Lori Deboard, une patiente de l’hôpital Goshen. «J’ai des petits-enfants et des enfants».

« Les instruments chirurgicaux en question étaient traités par les procédés habituels de désinfection chimique et de stérilisation en machine, qui comportent une grande marge de sécurité ; cependant, ces instruments peuvent ou non avoir été complètement stériles», peut-on lire dans la lettre obtenue par Fox 42.

L’hôpital a déclaré que le risque d’infection est faible et que le problème a été résolu, ajoutant que l’hôpital offre des tests gratuits aux patients touchés pour déterminer s’ils ont été infectés. Il n’a pas précisé si des mesures disciplinaires avaient été prises contre le technicien en cause.

«Bien que nous estimions que le risque est extrêmement faible, nous souhaitons toutefois vous avertir que, par prudence, il est possible que cette action vous ait exposé à des infections. Pour rester très prudents, nous voulons offrir aux patients des services de test de laboratoire gratuits pour vérifier l’absence ou la présence de l’un de ces virus», a déclaré Randal Christophel, président et directeur général de l’hôpital.

«Comme pour tout problème de sécurité des patients, nous avons mené une enquête rigoureuse sur tous les aspects de l’incident», a déclaré le médecin en chef Daniel Nafziger. «Nous avons mis en place des politiques strictes et des mesures de sécurité supplémentaires pour éviter que cela ne se reproduise. Nous voulons aussi exprimer notre inquiétude pour chacun de ces patients».

L’hôpital Goshen a décrit les mesures correctives suivantes qu’ils ont prises:

  • A mené une enquête approfondie sur les patients chirurgicaux potentiellement touchés.
  • Identification de 1 182 patients en chirurgie susceptibles d’avoir été exposés.
  • Envoi de lettres par la poste à tous les patients pour les aviser du problème et leur fournir un numéro de téléphone pour questions et détails concernant les tests gratuits.
  • Mettre en place des tests dans un centre de test centralisé pour les patients. Tous les tests sont fournis gratuitement aux patients.
  • Établissement d’un centre d’appels de Goshen Health pour que les patients puissent poser des questions et planifier des tests de façon pratique.

«Nous voulons assurer à nos patients que nous aiderons de toutes les manières possibles. Pour les patients recevant une lettre, veuillez nous appeler au (574) 364-2100 si vous avez des questions et prenez le temps de vous faire tester».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ