Près de Dieppe : un bébé de 6 mois brûlé à la main au 3e degré par un radiateur à la crèche

Par Emmanuelle Bourdy
16 février 2021
Mis à jour: 16 février 2021

Lundi 8 février dernier, un bébé de 6 mois, accueilli à la crèche d’Offranville, a été brûlé au 3e degré à la main après avoir touché un radiateur brûlant pendant sa sieste. La maman a porté plainte contre la crèche.

Les faits se sont passés au sein de la crèche d’Offranville (Seine-Maritime), près de Dieppe, ce lundi 8 février aux environs de 9 heures, relate Paris-Normandie. Une petite fille âgée de 6 mois, qui se trouvait dans son lit pour la sieste, a passé la main à travers les barreaux de celui-ci. Le lit étant placé à proximité immédiate d’un radiateur brûlant, l’enfant s’est brûlée au niveau de la main, du poignet et d’une partie de l’avant-bras.

Le bébé a immédiatement été transporté à l’hôpital de Dieppe. Mercredi, il a été transféré au CHU de Rouen. Marion Thoumire, la maman du bébé, précise que sa fille se trouvait encore au bloc opératoire ce vendredi « pour nettoyer et gratter la peau morte ». Elle a ajouté que « son poignet ne devrait pas être endommagé ».

Marion Thoumire, qui travaille à l’hôpital de Dieppe, se questionne sur le déroulement des événements ce lundi. « Combien de temps a-t-elle pleuré ? » s’interroge-t-elle. « Un bébé brûlé au 3e degré qui souffre ne pleure pas de la même manière qu’un bébé qui ne veut pas dormir », s’étonne-t-elle encore, tentant de comprendre. Selon elle, « des choses graves n’ont pas été dites » à propos des circonstances de l’accident, rapporte encore le quotidien régional. La directrice de la crèche a indiqué à la maman du bébé qu’ « il y a une grave défaillance sur la chaudière », ajoutant que lorsque « la pièce est arrivée à 20 degrés, elle continue à chauffer, rendant les radiateurs brûlants ».

La jeune maman a également eu au téléphone Imelda Vandecandelaere, la maire d’Offranville. Celle-ci lui a dit « que les services techniques municipaux passeraient vérifier ». La maire d’Offranville a confié « comprendre la maman », et a néanmoins déclaré : « Je maintiens que la chambre était à 20 degrés comme c’est la norme. Rien n’indique que la chaudière était défaillante, mais je ne suis pas chauffagiste : il y aura une enquête. » L’élue a d’ailleurs rencontré ce vendredi les gendarmes chargés de l’enquête.

De son côté, Marion Thoumire a déposé plainte contre la crèche à la gendarmerie d’Envermeu, précise Paris-Normandie. Elle a affirmé qu’en attendant que la lumière soit faite sur les responsabilités engagées, elle ne remettra pas sa fille à la crèche.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ