Rouen : une centaine d’arbres centenaires sacrifiés au profit d’un projet immobilier

Par Nathalie Dieul
30 janvier 2021
Mis à jour: 30 janvier 2021

Le parc du Manoir Boulanger, à Saint-Léger-du-Bourg-Denis près de Rouen (Seine-Maritime) a été complétement remanié pour faire place à un projet immobilier. Une centaine d’arbres centenaires ont été abattus pour laisser la place à la construction de trente-quatre maisons, déplore le nouveau maire de la commune, qui n’a pas eu son mot à dire.

L’abattage a été réalisé en l’espace de deux jours. Géraldine Théry, maire de la commune de 3.500 habitants, regrette de ne pas avoir eu le temps ni la possibilité de réagir.

« J’ai été surprise par l’abattage d’autant d’arbres dont certains sont plus que centenaires », explique l’élue à Paris Normandie. « En tant que maire, je n’approuve pas ce projet, je le subis, puisqu’il a été validé par l’ancienne mandature et accepté par la Métropole. »

Seule la bâtisse, qui a été la demeure de Prosper Boulanger, maire de la ville entre 1842 et 1884, a été préservée par le promoteur, à la demande des vendeurs. Le Manoir Boulanger accueillera six appartements. Toutefois, la maison du gardien a été démolie.

Les arbres comptaient différentes espèces : des chênes, des épicéas etc. « Le promoteur nous a certifié que certains des arbres étaient malades », explique Géraldine Théry à 76actu.

Les responsables du projet immobilier se sont engagés à replanter d’autres arbres – une vingtaine selon le média local, alors que l’élue a déclaré à Paris Normandie qu’ils en replanteraient 43. Quel qu’en soit le nombre, ils mettront du temps à pouvoir remplacer les arbres abattus puisqu’ils seront implantés à l’état d’arbustes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ