Le président de l’Université de Harvard et sa femme sont testés positifs pour le virus du PCC

Par Zachary Stieber
26 mars 2020
Mis à jour: 27 mars 2020

Lawrence Bacow, le président de l’Université de Harvard, a déclaré aux étudiants et aux professeurs qu’il avait été testé positif pour le virus du PCC, qui cause la maladie COVID-19.

Epoch Times appelle le nouveau coronavirus le virus du PCC parce que la dissimulation et la gestion déplorable du Parti communiste chinois ont permis au virus de se répandre dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Lawrence Bacow a déclaré dans une lettre adressée à la communauté scolaire que sa femme, Adele, avait également été testée positive pour la nouvelle maladie.

« Nous avons commencé à ressentir des symptômes le dimanche – d’abord de la toux, puis de la fièvre, des frissons et des douleurs musculaires – et nous avons contacté nos médecins le lundi. Nous avons été testés hier et nous venons de recevoir les résultats il y a quelques minutes. Nous avons voulu partager cette nouvelle avec vous tous dès que possible », a-t-il écrit.

Ni Lawrence Bacow ni sa femme ne savent comment ils ont contracté le virus ; les deux patients ont limité les contacts avec d’autres personnes à partir du 14 mars. Toute personne ayant eu un contact avec les Bacow au cours des deux dernières semaines doit contacter les autorités sanitaires ou son médecin.

Bacow et sa femme s’isolent tous deux chez eux et se concentrent sur leur santé.

Lawrence Seldon Bacow s’exprime alors qu’il est présenté comme le 29e président de l’Université de Harvard lors d’une conférence de presse à Cambridge, Massachusetts, le 11 février 2018. (Paul Marotta/Getty Images)

« Ce virus peut mettre n’importe qui à terre. Nous devons tous être vigilants et continuer à suivre des directives pour limiter nos contacts avec les autres. Vos actions rapides au cours des dernières semaines – pour répondre aux besoins de notre communauté, pour remplir notre mission d’enseignement et pour poursuivre des recherches qui sauveront des vies – m’ont profondément touché et m’ont rendu extraordinairement reconnaissant et fier », a-t-il écrit.

« J’espère vous voir aussi peu nombreux que possible dans notre situation, et je vous invite à continuer à suivre les conseils des experts en santé publique ainsi que les avis et les ordres de nos fonctionnaires. »

Lawrence Bacow, 69 ans, est le 29e président de Harvard, qui a rejoint l’école après avoir été président de l’université Tufts (près de Boston). Sa femme et lui ont rencontré le leader chinois Xi Jinping à Pékin le 20 mars 2019. Le nouveau virus est apparu en Chine fin 2019 et continue d’infecter les habitants du pays.

Au 24 mars, le Massachusetts, où se trouve Harvard, comptait 1 159 cas confirmés, dont 99 provenant d’une conférence sur les biogènes et de personnes ayant été en contact avec des participants. Onze personnes dans l’État sont décédées des suites du COVID-19.

Le 24 mars, le nombre de cas aux États-Unis a dépassé 51 000, avec un taux de mortalité d’environ 1,3 %. La plupart des cas se situent dans l’État de New York, qui a connu une hausse de plus de 4 500 cas en une nuit.

On pense que le virus se transmet principalement de personne à personne par les gouttelettes respiratoires libérées lorsqu’une personne infectée éternue ou tousse. Le fait de toucher des surfaces contaminées, puis de se toucher le visage, peut également entraîner la maladie.

Les experts recommandent d’éviter les foules, de se laver fréquemment les mains et de nettoyer régulièrement les objets et les surfaces.

RECOMMANDÉ