La preuve que les critiques de cinéma ne savent pas ce que les enfants aiment

Voici 5 des meilleurs films pour enfants
Par Mark Jackson
1 mai 2021
Mis à jour: 1 mai 2021

Savoir ce que les enfants aiment est un art. Voici une preuve que les critiques de cinéma ne comprennent généralement pas ce que les enfants aiment. Qui le sait ? Ceux qui savent le faire sont, pour n’en citer que quelques-uns, les instituteurs de jardins d’enfants des écoles Waldorf, les marionnettistes et Pee Wee Herman (avant l’implosion de sa carrière).

En parlant de Pee Wee, l’humour pour les enfants est un domaine d’étude à part entière. Le coach new-yorkais des stars, Allen Savage, qui a dirigé un théâtre pour enfants au Nouveau-Mexique (l’un des membres de la troupe était le Doc Brown de Retour vers le futur (Back to the future, Christopher Lloyd), a dit que les meilleurs éclats de rire étaient obtenus simplement en se tenant derrière les rideaux, avant le spectacle et en les agitant. Cela produisait instantanément des éclats de rire de la part des enfants.

Comparaison et contraste

La société Essential Kids a réalisé une enquête intéressante : elle a demandé à un groupe d’enfants quels étaient leurs films Pixar préférés. Ce qui est devenu rapidement évident est que les adultes (en particulier les critiques de cinéma pour adultes) pensent savoir ce que les enfants aiment, mais ce n’est pas le cas.

Par exemple, les critiques de cinéma pensaient que Le Monde de Nemo (Finding Nemo) était parfait pour les enfants ! Et les enfants l’ont détesté. Les critiques pensent que les films Pixar sont en déclin… mais les enfants pensent qu’ils sont tout simplement fantastiques ! Mieux que jamais !

Essential Kids a donc regardé les évaluations des films Pixar sur le site Rotten Tomatoes et a comparé les évaluations des critiques de cinéma avec celles des enfants. Ils ont découvert que les critiques de cinéma considéraient les films pour enfants comme bons uniquement si les adultes les aimaient aussi. Euh … de quels adultes s’agit-il ? Les critiques de cinéma. Mais le fait est que les enfants ne se soucient pas du tout de ce que les critiques aiment.

Ils ont également découvert que les enfants adorent les suites alors que les critiques ne les supportent généralement pas. Et voici une grande découverte : beaucoup, beaucoup de films pour adultes que les adultes considèrent comme parfaits pour les enfants … sont considérés comme « trop effrayants » par les enfants. Utile à garder en tête quand on pense que nos enfants de 7 ans seront absolument ravis de voir Deadpool.

Les critiques de cinéma face aux enfants

  1. Monstres et Cie (Monsters, Inc.) (2001)
    Note des critiques : 96 %
    Note des enfants : 93 %
  2. Les Indestructibles (The Incredibles) (2004)
    Critiques : 97 %
    Enfants : 85 %
  3. Cars 2 (Cars 2) (2011)
    Critiques : 39 %
    Enfants : 82 %
  4. 1001 Pattes (A bug’s life) (1998)
    Critiques : 92 %
    Enfants : 43 %

L’argent parle

Les chiffres disent la vérité. Voici des exemples de films pour enfants qui ont rapporté le plus. Tous les chiffres du box-office sont uniquement nationaux et proviennent de BoxOfficeMojo.com.

  1. Cars (Cars) (2006)
    244 082 982 $ (203 074 169 euros)
    Critiques : 74 %
    Public : 79 %
  2. Cars 2 (Cars 2) (2011)
    191 452 396 $ (159 286 141 euros)
    Critiques : 40 %
    Public : 49 %
  3. La Mélodie du bonheur (The Sound of Music) (1965)
    159 287 539 $ (132 525 358 euros)
    Critiques : 83 %
    Public : 91 %
  4. Compte sur moi (Stand By Me)
    52 287 414 $ (43 497 518 euros)
    Critiques : 91 %
    Public : 94 %

Si je devais en choisir 5

Les critiques de cinéma aiment débiter un tas de théories de haut vol mais, en réalité, ils ne savent pas ce que les enfants aiment. La liste suivante de films pour enfants est donc subjective et ne concerne que ce que j’aime.

Les jeunes enfants

1. Monstres et Cie ( Monsters, Inc.)

Celui-ci était facile. Les enfants l’ont dit eux-mêmes, un peu plus de 93 %. Voici l’histoire pour ceux qui l’auraient ratée :

Monstres Cie est la plus grande usine à faire peur dans le monde effrayant des monstres. L’énorme Sully (John Goodman), aux taches violettes, à la fourrure bleue et aux cornes, est un expert de classe mondiale pour effrayer les petits enfants ! Son assistant, son meilleur ami et son colocataire, est un petit monstre cyclopien vert, opiniâtre, argumentatif, à l’accent de Noo Yo-awk et à la langue bleue, nommé Mike Wazowski (Billy Crystal). La petite fille humaine Boo arrive et bouleverse leur monde de monstres !

Monstres Cie (Monstres, Inc.) (Disney/Pixar)

Crystal et Goodman sont hilarants, Pixar est d’une inventivité incommensurable. Tout le film explique aux enfants pourquoi, même lorsqu’ils voient un monstre effrayant dans le placard ou sous le lit la nuit, ces monstres sont vraiment gentils et font seulement semblant d’être effrayants ! Cela n’a pas de prix pour les enfants.

2) Le Géant de fer (The Iron Giant)

Nous sommes en 1957 : un robot extraterrestre géant s’écrase dans la pinède près de la petite ville de Rockwell, dans le Maine aux États-Unis. Hogarth, un garçon de 9 ans, prend son pistolet à bouchon et part en expédition nocturne à la recherche de cette perturbation.

Il rencontre l’énorme robot en métal et se lie d’amitié avec lui, car le robot, une fois qu’on le connaît, a la personnalité d’un chien de compagnie. Un sinistre agent du gouvernement tente de détruire le robot, et Hogarth et son nouvel ami beatnik cool, Dean McCoppin (Harry Connick Jr.), essaient de sauver leur nouvel ami en métal tout en évitant l’examen minutieux de leur mère (Jennifer Anniston).

Le Géant de fer (The Iron Giant) (Warner Bros)

Brad Bird, qui a réalisé ce film, a également réalisé l’incroyable film Les Indestructibles. Outre les scènes incroyablement nostalgiques des petites villes américaines, c’est la voix off improbable de la superstar Vin Diesel de Fast & Furious (The Fast and the Furious), qui n’utilise que des grognements métalliques inintelligibles de basse fréquence, qui suscite une immense compassion pour la personnalité de ce robot géant comme un petit enfant perdu, confus, incompris, émerveillé, qui essaie de donner un sens au monde. Merveilleux pour les enfants.

3) Toy Story (Toy Story)

Cette comédie pour enfants de 1995 a été le premier long métrage en images de synthèse, donnant le coup d’envoi d’une tendance qui ne cesse de s’amplifier chaque année. Vous avez entendu parler de Le Secret de Lily Owens (The Secret Life of Bees) ? C’est la vie secrète des jouets. Nous le savions tous, mais nous n’avons jamais pu prouver que nos jouets prennent vie lorsque nous quittons notre chambre.

Toy Story (Toy Story) (Disney/Pixar)

Comme les meilleurs contes de fées, les enfants adorent revoir ce film, encore et encore. Cela vaut pour presque tous les films Pixar. Pixar fait bien les films pour enfants en respectant le jeune public, sans le sous-estimer, et en étant juste assez sophistiqué pour que ces films soient des contes intemporels pour les enfants, les baby-sitters et les parents.

Les enfants plus âgés

4) La Mélodie du bonheur (The Sound of Music)

Basé sur l’histoire réelle des chanteurs de la famille Von Trapp : en Autriche, vers la fin des années 1930, la jeune Maria (Julie Andrews) s’efforce d’être une bonne nonne, mais elle est trop pleine de vie et, comme le prince dans Monty Python : Sacré Graal ! (Monty Python and the Holy Grail), elle « veut juste… chanter ! ».

Le capitaine de la marine Georg Von Trapp écrit à l’abbesse du couvent de Maria pour lui demander si une gouvernante serait capable de s’occuper de ses sept enfants turbulents. Maria accepte le poste. Les enfants ne sont pas heureux que leur père soit toujours absent et ils ont ingénieusement réussi à faire fuir toutes les gouvernantes précédentes. La gentillesse, la sincérité et la patience de Maria, ainsi que son grand sens de l’humour (et ses chansons entraînantes) les convainquent tous, y compris le père.

La Mélodie du bonheur (The Sound of Music) (Twentieth Century-Fox Film Corporation)

Il y a deux histoires d’amour dans ce film : Maria et le capitaine de la marine, et la fille aînée Liesl et son petit ami qui joindra bientôt Hitler. Un classique, plein de chansons, amusant pour les enfants, les adolescents et les adultes, car il y a une atmosphère très romantique. L’inconvénient, c’est qu’en entendant Doe, a deer et These are a few of my favorite things, les New-Yorkais se rappelleront à quel point ils détestent entendre ces airs joués ad nauseum par les musiciens dans le métro…

5) Stand by Me (Stand By Me)

La phrase clé de Stand by Me est racontée par l’auteur Gordie Lachance (Richard Dreyfuss), juste à la fin : « Plus tard, je n’ai jamais eu d’amis comme ceux que j’avais à 12 ans. »

Il raconte une histoire de son enfance où il passait le temps avec ses trois meilleurs camarades de classe de 12 ans : Vern Tessio, le petit gros gentiment naïf, Teddy Duchamp le cinglé au père fou et violent, et Chris Chambers, le meilleur ami de Gordie. Chris est considéré par tous comme un futur voyou issu d’une mauvaise famille, mais Chris (River Phoenix) est intègre et loyal à souhait.

Stand by Me (Stand By Me) (Columbia Pictures)

Le grassouillet Vern entend secrètement son grand frère dire qu’il a découvert le corps d’un garçon mort dans les bois, mais il a peur d’en parler à qui que ce soit. Vern le dit à ses copains et ils sont tous immédiatement convaincus qu’il s’agit de Ray Brower, un enfant de leur âge qui a disparu il y a trois jours en cueillant des myrtilles.

Ils vont voir ce qu’ils pourront trouver. Vous vous souvenez de l’excitation et de l’appréhension de ce genre d’aventure ? Les quatre enfants ne savent pas que le groupe de garçons plus âgés du voisinage, dirigé par le sadique Ace Merrill (un jeune Kiefer Sutherland parfaitement agaçant), fait la même recherche.

Cela devient une version américaine, pleine de nostalgie, d’un rite de passage australien en un sens. Les quatre garçons s’engagent sur le chemin de la virilité, en affrontant leurs peurs de voir un cadavre, en partageant leurs chagrins jusqu’alors intimes, et en affrontant les garçons plus âgés qui les intimident.

Ces 5 films

Ces films parlent de qualités telles que l’amitié, faire des choses pour les amis, la famille, l’intégrité, surmonter ses peurs, l’acceptation, la tolérance et ils sont tous pleins d’humour. Je suis presque sûr que les enfants aimeront ces films. Mais qu’en est-il des critiques de films qui ne savent pas ce que les enfants aiment ? Il est fort probable que j’ai passé beaucoup plus d’étés en camp de vacances à conseiller et à protéger les enfants que la plupart des critiques de cinéma.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ