Prise d’otages sanglante au Bataclan : une centaine de victimes

14 novembre 2015
Mis à jour: 15 novembre 2015

L’issue de la prise d’otages au Bataclan a été terrifiante. Les sources policières auprès de l’AFP indiquent plusieurs dizaines de morts dans la salle de spectacle parisienne. La prise d’otage a eu lieu simultanément avec les explosions au Stade de France.

Au moins 2 terroristes ont été abattus par les forces BRI. Selon la division anti-terroriste, les terroristes seraient au nombre de 3 et il s’agirait d’une action concertée. Le bilan provisoire fait état d’au moins 120 morts dont au moins 70 au Bataclan.

François Hollande s’est rendu au Bataclan après l’assaut des forces de l’ordre avec Manuel Valls et Christiane Taubira pour apporter la solidarité du gouvernement aux victimes.

Les attaques ont provoqué un vif émoi dans le monde. Plusieurs chefs d’états ont manifesté leur soutien à la France. Le président américain Barack Obama a été le premier à réagir. Il a déclaré : « C’est une attaque contre l’humanité et nos valeurs universelles ». James Cameron, Angela Merkel et d’autres chefs d’État ont également exprimé leur émotion et leur soutien.

« C’est une attaque contre l’humanité et nos valeurs universelles » – Barack Obama

De nombreuses personnes ont signalé qu’ils étaient en sécurité sur les réseaux sociaux, notamment sur l’application « Attaques terroristes à Paris – Contre d’absence de danger Facebook». Le hashtag « Pray for Paris » (Priez pour Paris) commence à fleurir de toutes parts.

1500 soldats supplémentaires sont mobilisés pour assurer la sécurité en ce moment. Le samedi 14 novembre verra de nombreux lieux parisiens fermés. Selon le communiqué du comité ministériel, l’état d’urgence est confirmé, la fermeture des frontières et le plan blanc des hôpitaux. Les établissements scolaires parisiens seront fermés samedi et il est demandé aux Parisiens de rester chez eux, jusqu’à ce que la sécurité soit totalement assurée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ