Privés de la prime Covid-19, les pompiers des Bouches-du-Rhône appellent à la grève

Par Nathalie Dieul
26 juin 2020
Mis à jour: 26 juin 2020

Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont du mal à accepter le fait que leur direction refuse de leur accorder la prime Covid, estimant qu’ils ont pris assez de risques pour y avoir droit. Après une première grève le 22 juin, ils prévoient une nouvelle mobilisation le 7 juillet devant la direction du Sdis.

« On partait parfois en intervention, avec la boule au ventre », se souvient Pierre Davisseau, président du Syndicat autonome des employés du Sdis 13 (Service départemental d’incendie et de secours), en entrevue auprès de nos confrères de France 3. « Et maintenant on nous dit qu’on a simplement fait notre travail, que l’on est pas plus méritant », ajoute-t-il.

« Nous avons enregistré une baisse de 48 % d’activité durant le confinement », estime de son côté le colonel Grégory Allione, directeur du Sdis 13, au quotidien régional La Marseillaise. Selon lui, le personnel n’a pas été exposé au danger puisque le Sdis a consacré « un million d’euros supplémentaire à la mise en œuvre de moyens de protection ».

Du côté des pompiers sur le terrain, la réalité est différente : le temps d’intervention a été « rallongé d’une heure trente en raison des opérations de transit, de nettoyage et de décontamination, les agents ont travaillé dans un contexte de sursollicitation et anxiogène », assure M. Davisseau.

Sans compter le fait que le matériel de protection n’est arrivé qu’en avril et que les sapeurs pompiers ont dû travailler en effectif réduit.

Le président du Sdis 13 met en avant le fait qu’il a plutôt choisi de se battre pour la prime de feu, qui va passer de 19 à 25 %, qui est « une prime pérenne » et va coûter « 2,8 millions d’euros par an, soit 1 % du budget du Sdis » .

Pierre Davisseau réplique à cela : « La prime de feu, nous l’avons obtenue après une longue grève, et elle n’a rien avoir avec les risques que nous avons pris pendant le confinement. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ