Prochaine réouverture partielle des lieux de culte en Angleterre

Par Epoch Times avec AFP
7 juin 2020
Mis à jour: 7 juin 2020

Le gouvernement britannique a annoncé dimanche prévoir la réouverture des lieux de culte le 15 juin en Angleterre pour la « prière individuelle », nouvelle étape d’un déconfinement progressif qui inquiète au Royaume-Uni, deuxième pays au monde le plus endeuillé par la pandémie.

La réouverture des magasins « non essentiels », vendant notamment livres, vêtements ou jouets, est également prévue à cette date si le nouveau coronavirus demeure sous contrôle, tandis que les messes resteront pour l’heure interdites.

Phase suivante du déconfinement pour l’Angleterre

Après la réouverture de certaines classes de maternelle et de primaire le 1er juin, le Premier ministre conservateur Boris Johnson détaillera la phase suivante du déconfinement pour l’Angleterre durant la semaine à venir, ont précisé ses services dans un communiqué. Un conseil des ministres est prévu mardi.

Selon le Sunday Times, le dirigeant, critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de l’ampleur de la crise à ses débuts, souhaite désormais accélérer la levée des restrictions mises en place fin mars pour éviter la perte de millions d’emplois.

-La révérende Lucy Winkett, recteur de St James’s Piccadilly, offre un service le dimanche via webcam à la congrégation de l’église tandis que les bancs restent vides le 17 mai 2020 à Londres, en Angleterre. Photo de Leon Neal / Getty Images.

 40.000 décès de personnes testées positives

Mais alors que le pays dénombre plus de 40.000 décès de personnes testées positives, et même plus de 48.000 en incluant les cas suspects, ce relâchement est jugé prématuré par certains experts.

Selon une étude des autorités de santé anglaises (PHE England) et de chercheurs de l’université de Cambridge, le virus accélère même légèrement sa propagation.

-Les piétons traversent le Millennium Bridge, près de la cathédrale Saint-Paul dans le centre de Londres, le 13 mai 2020. Photo de TOLGA AKMEN / AFP via Getty Images.

« L’épidémie n’est assurément pas finie »

« L’épidémie n’est assurément pas finie », a prévenu le professeur John Edmunds, membre du comité scientifique chargé de conseiller le gouvernement sur le nouveau coronavirus. « Si on baisse la garde, cette épidémie reviendra très vite », a-t-il ajouté sur la BBC.

Le ministre de la Santé, Matt Hancock, a assuré que le gouvernement adoptait une « approche prudente ». « La pire chose pour l’économie serait une deuxième vague » de contaminations qui entraînerait un nouveau confinement, a-t-il indiqué sur la chaîne de télévision Sky News, assurant que la santé n’était pas sacrifiée au profit de l’économie.

 

RECOMMANDÉ