Protection des hérissons : les habitants de Caen invités à leur faire des tunnels pour passer de jardin en jardin

Par Nathalie Dieul
15 mai 2021
Mis à jour: 15 mai 2021

Un programme de protection des hérissons est lancé à partir du 1er juin par le Groupe mammalogique normand (GMN), avec le soutien de la ville de Caen. Les habitants sont invités à créer des tunnels pour permettre aux petits mammifères de se déplacer de jardin en jardin sans risquer de se faire écraser.

L’opération Piqu’Caen a pour objectif de protéger les hérissons en leur évitant de se faire écraser sur les routes lorsqu’ils sortent pour chercher à manger. Chaque nuit, ces petits mammifères se déplacent sur un territoire de plusieurs hectares pour trouver leur nourriture : vers de terre, escargots, limaces etc., indique le GMN dans un communiqué. On estime qu’un à trois millions de hérissons sont tués sur les routes de France chaque année, ce qui en fait une espèce menacée, rapporte France 3. L’espèce est protégée depuis 1981.

L’idée derrière ce projet est simple : « Reconnecter les jardins des particuliers ou publics entre eux pour permettre d’élaborer des passages pour les hérissons », explique au média régional Liberté bonhomme libre Nicolas Klatka, coordinateur du programme pour le GMN. « Le hérisson est un animal nocturne qui peut faire un à quatre kilomètres par nuit pour aller chercher à manger ou chercher un ou une partenaire. »

Ces passages n’ont pas besoin d’être compliqués, ils peuvent être des tunnels ou bien il peut s’agir tout simplement « de petits trous dans les grillages ou les clôtures de jardins pour tracer un chemin aux hérissons ».

Créer des connexions entre les jardins est aussi une manière de créer des connexions entre les habitants, puisque chaque projet bénéficiant aux hérissons concerne plusieurs propriétaires qui doivent nécessairement être d’accord pour la création d’un passage.

Il faut communiquer avec les services de la Ville de Caen, partenaire du programme, avant de commencer l’action. La municipalité va par ailleurs participer à la réalisation de cabanes à hérissons qui seront placées dans certains jardins publics. Il s’agit d’une autre action que tout un chacun peut mener pour leur offrir des endroits sécuritaires où hiberner, déjà en place dans la Manche.

« C’est indispensable de protéger cette espèce qui est en voie d’extinction. Il y a des hérissons dans les jardins caennais et il faut que nous travaillons ensemble pour aider l’espèce », assure Julie Calberg-Ellen, adjointe au maire de Caen en charge de la transition écologique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ