Prouvy : disparition d’une fillette de 3 ans, elle est retrouvée dans une usine Seveso

Par Emmanuelle Bourdy
28 mai 2020
Mis à jour: 28 mai 2020

Plus de peur que de mal !

Une fillette, âgée de 3 ans, a disparu mardi 26 mai en pleine nuit à Prouvy (Nord). Un maître-chien l’a retrouvée, à plus de 600 mètres du domicile de ses grands-parents qui en avaient la garde.

La petite Marie-Lou se trouvait chez ses grands-parents ce 26 mai au soir, elle avait été couchée dans une chambre située à l’étage de la maison vers 21 heures, relate France 3 Hauts-de-France. Pourtant, un peu plus tard, leur dispositif d’alarme les alerte sur l’ouverture des portes. C’est à ce moment qu’ils s’aperçoivent que l’enfant n’est plus dans son lit.

Alertée par la disparition de la petite, Isabelle Choain, maire de Prouvy, explique : « Leur première réaction a été de penser à un kidnapping, de nombreuses forces de police ont été mobilisées et les voisins se sont également mis à chercher. »

Isabelle Choain s’est alors rendue au centre de vidéosurveillance de la ville avec un collaborateur. Par chance, une caméra se trouve précisément dans l’axe de la maison, rue de Rouvigny. « À 21 h 25, on voit la petite sortir sur le pas-de-porte, regarder à droite et à gauche, un peu désorientée. Puis on la voit prendre seule la direction de l’usine », explique l’élue après avoir découvert les images de la caméra de vidéosurveillance.

Sur demande de la police, une équipe cynophile de la gendarmerie a été engagée vers 22 h 15 pour tenter de retrouver la fillette. Le maître-chien a donc reniflé le doudou de la petite et s’est mis à sa recherche. L’enfant a été retrouvée vers 23 h 30, à plus de 600 mètres du domicile de ses grands-parents, dans l’enceinte des Malteries Franco-Belges classées Seveso, précise France 3 Hauts-de-France.

Marie-Lou a été découverte par sa maman, non loin d’un bassin de décantation. Même si l’enfant était en larmes, vêtue de son pyjama et les pieds nus, elle était en parfaite santé. Selon une source policière, la disparition de l’enfant n’a rien de suspect. Tout porte à croire qu’elle a été victime d’une crise de somnambulisme.

« Elle a pu se faufiler en dessous du portail d’entrée de l’usine, mais tout se termine bien. On en a été quitte pour une belle frayeur ! », conclut Isabelle Choain.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ