Puigdemont : souhaite « ralentir » l’indépendance catalane pour éviter des troubles

31 octobre 2017
Mis à jour: 31 octobre 2017

Le président destitué de la Catalogne Carles Puigdemont, menacé de poursuites pour « rébellion » en Espagne, s’est exprimé aujourd’hui en français, catalan et espagnol, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, pour faire la lumière sur ses intentions et les raisons qui l’ont amené à fuir la Catalogne.

Carles Puigdemont a déclaré qu’il fallait « ralentir » le processus d’indépendance catalane pour éviter des troubles, alors que la Catalogne a été mise sous tutelle par Madrid .

Il a précisé : « Nous avons été obligés d’adapter notre plan de travail pour éviter la violence » et « si cette attitude a pour prix de ralentir le déploiement de la République, alors il faut considérer que c’est un prix à payer raisonnable dans l’Europe du 21e siècle », a-t-il expliqué.

 Un Défi démocratique.

Lors de sa conférence de presse, Carles Puigdemont a également indiqué que son parti indépendantiste allait respecter les résultats des élections du 21 décembre prochain, un « défi démocratique » selon lui.

Il a aussi appelé Madrid à faire de même.

 

 

RECOMMANDÉ