Puy-de-Dôme : de nombreux résidents d’un Ehpad atteints par le variant anglais

Par Emmanuelle Bourdy
23 février 2021
Mis à jour: 23 février 2021

Cinquante résidents et une vingtaine de soignants ont contracté le variant anglais du coronavirus, dans un Ehpad à Maringues dans le Puy-de-Dôme. Ils venaient de recevoir la première injection de vaccin contre le virus. Deux personnes âgées sont décédées. 

La campagne vaccinale avait été menée début février dans l’Ehpad L’Ombelle de Maringues. 80 % des résidents avaient alors reçu une première injection du vaccin contre le Covid-19, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Puis, le 12 février, l’un des résidents a été diagnostiqué positif au variant anglais du coronavirus. Et à partir de là, de nombreux ont suivi.

Les 140 résidents et 96 agents de santé ont alors été testés. Le verdict est tombé peu après, dévoilant que 50 résidents étaient également atteints du variant ainsi que 21 salariés. Par ailleurs, deux résidents sont décédés. « C’est une véritable hécatombe », déplore Pierre-Jacques Garcin, le directeur de l’Ehpad de Maringues.

Cette situation a entraîné d’énormes complications au sein de l’établissement. « Il y a des résidents sous oxygène, sous perfusion. Et il nous manque du personnel à cause des contaminations. La charge de travail est énorme », précise Bruno Ogeix, un cadre de santé de l’Ehpad. « On a dû faire appel à la réserve sanitaire de l’ARS pour avoir du renfort en personnel soignant, et à l’hospitalisation à domicile 63 qui vient nous aider. Il y a beaucoup de solidarité, mais aussi une pression psychologique énorme », ajoute-t-il.

Encore une fois, les résidents se retrouvent très impactés. Ils ont été isolés et n’ont plus droit aux visites de leurs proches. L’Ehpad donne des nouvelles aux familles par le biais de son site internet. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes relate encore que la priorité est donnée aux soins des résidents et qu’une nouvelle vague de tests de dépistage est organisée. Par ailleurs l’accent est mis sur la deuxième injection de vaccins.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ