Pyrénées-Atlantiques : une cinquantaine de chiens affamés et mal en point découverts dans une habitation

Par Séraphin Parmentier
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Faméliques et affaiblis, les canidés se trouvaient dans une propriété habitée par un homme seul âgé d’environ 70 ans.

Dans la matinée du lundi 27 juillet, des membres de la Fondation Brigitte Bardot ont retrouvé une cinquantaine de chiens en piteux état dans une propriété privée près d’Oloron-Sainte-Marie, une commune d’environ 10 000 habitants située à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Pau.

Déshydratés et malnutris, les canidés, dont certains étaient malades ou particulièrement diminués, partageaient un sort peu enviable.

« Sur place on trouve un capharnaüm, en arrivant nous sommes alertés par l’odeur, déjà pestilentielle à 50 mètres du domicile », a expliqué Daniel Raposo, représentant de la Fondation Brigitte Bardot dans les Pyrénées-Atlantiques, aux journalistes de France Bleu.

« Certains chiens ont des griffes qui font plus de trois centimètres. Des femelles ont mis bas il y a quelques temps et on se demande où sont passés les chiots. Nous avons eu des témoignages disant que les chiots se faisaient manger au fur et à mesure, parce que les chiens étaient affamés », ajoute-t-il.

« Ça fait 31 ans que je suis à la Fondation et je n’ai jamais vu un cas pareil », poursuit M. Raposo.

L’habitation où les chiens ont été découverts appartient à un homme d’environ 70 ans qui y réside seul. La Fondation Brigitte Bardot va désormais s’atteler à trouver des places dans des refuges pour la cinquantaine de canidés. Elle s’est d’ores et déjà engagée à financer « les soins, l’entretien et les suivis vétérinaires des animaux qui seront pris en charge par d’autres structures que la Fondation Brigitte Bardot ».

D’après France Bleu, la facture des soins médicaux dont les chiens ont besoin pourrait s’élever à plus de 15 000 euros. La Fondation Brigitte Bardot a déposé plainte contre le propriétaire des canidés pour « mauvais traitements envers des animaux et actes de cruauté ».

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ