Pyrénées : une ourse et ses deux oursons filmés au val d’Aran

Par Léonard Plantain
7 juillet 2020
Mis à jour: 7 juillet 2020

Samedi 4 juillet, une ourse et deux oursons ont été photographiés et filmés dans les Pyrénées catalanes, du côté du val d’Aran en Espagne.

D’après le site de la radio et télévision catalane TV3, une ourse accompagnée de deux oursons ont été vus dans le val d’Aran. Selon le site, ce sont des techniciens de la Fondation Oso Pardo et de l’Association Depana qui ont localisé la femelle avec ses petits. Des touristes ont également assisté à la scène, installés à distance pour pouvoir faire des photos et des vidéos :

À l’heure actuelle, la population d’ours bruns des deux côtés des Pyrénées est estimée à 52, un chiffre en augmentation grâce à des réintroductions. Cependant, depuis plusieurs années, le plan de sauvegarde de l’espèce crée la polémique, particulièrement à cause des prédations causées par les ours sur les troupeaux de brebis.

Plusieurs éleveurs se sont d’ailleurs rassemblés en Ariège, pas plus tard que samedi dernier, pour demander la fin des réintroductions et le retrait des ours « à problèmes ». Le mois dernier, un ours mâle d’environ 5 ans a été retrouvé mort, tué par balles sur la commune d’Ustou en Ariège, relate France 3 Régions.

De l’autre côté, les associations qui militent pour la sauvegarde de l’espèce demandent son remplacement, chose qui ne plait guère à beaucoup d’éleveurs et renforce les polémiques.

À noter qu’à la suite de sa réintroduction, la population d’ours bruns présente dans les Pyrénées fait l’objet d’un suivi annuel transfrontalier impliquant les services d’Andorre, d’Espagne et de France.

Selon un rapport de l’Office français de la biodiversité (OFB), 349 attaques (classées ours non écarté) sur le bétail ont été recensées en 2019 côté français, contre 313 en Espagne en 2018. Le rapport révèle également que l’Ariège, zone frontalière à l’Espagne, est le département qui concentre le plus d’attaques, avec un total de 287 attaques sur les 349 de 2019.

Aujourd’hui, l’aire de répartition totale de l’ours est estimée à 10 400 km², soit une augmentation de 3 000 km² par rapport à 2018 et une augmentation de 5 400 km² par rapport à 2017. Une forte progression qui selon l’OFB doit être pondérée, « dans la mesure où l’ours Goiat en est le principal responsable, augmentant ainsi à lui seul l’aire de répartition d’environ 2 000 km² par rapport à 2018 ».

« L’aire de répartition a toutefois confirmé son expansion vers l’est, amorcée en 2017 », précise l’OFB.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ