Pyrénées-Orientales : une croix réapparaît mystérieusement au pic Carlit deux ans après sa disparition

Par Nathalie Dieul
30 juillet 2020
Mis à jour: 30 juillet 2020

Cela faisait deux ans que le pic Carlit, qui culmine à 2 921 mètres d’altitude, n’avait plus de croix à son sommet après que celle-ci a été victime de vandalisme. Il y a quelques jours, une nouvelle croix a été mystérieusement installée. Elle a probablement été montée à dos d’homme, de nuit, mais on ne sait pas par qui.

« Qui a installé cette croix ? Le mystère est entier », s’interroge au micro de France Bleu Eric Charre, le directeur de la station de ski voisine de Porte-Puymorens.

Celui qui est aussi conseiller municipal d’Angoustrine, commune dont dépend le pic Carlit, assure qu’il y a toujours eu une croix au sommet de cette montagne, comme en témoigne une photo de son grand-père. « Le pic Carlit renoue avec l’histoire et la tradition », se réjouit-il.

Il y a deux ans, presque jour pour jour, l’ancienne croix avait été sciée à la meuleuse et jetée dans le vide par des vandales. Avec la polémique des randonneurs qui se plaignaient de la présence de symboles religieux sur les sommets des Pyrénées, cet acte de vandalisme avait poussé l’Armée, en accord avec l’évêché et la Préfecture, à décider de ne pas remplacer la croix.

La nouvelle croix ressemble beaucoup à l’ancienne qui mesurait 1,40 mètres de haut et avait été installée à l’aide d’un hélicoptère, avec pour seule différence qu’elle ne contient pas le logo de l’Armée mais plutôt un blason arborant la griffe catalane.

Un haut gradé du CNEC assure que l’Armée n’a « rien à voir avec l’installation de cette nouvelle croix ». Même réponse chez le maire d’Angoustrine, Christian Pallares, ainsi que chez l’évêque de Perpignan Monseigneur Norbert Turini.

L’évêque émet l’hypothèse qu’ « il s’agit  certainement de personnes meurtries par cette absence ancestrale profanée. Personnellement, je trouve ce geste très courageux ».

Quoi qu’il en soit, avoir monté cette croix de plusieurs dizaines de kilos à dos d’homme à plus de 2 900 mètres d’altitude constitue un exploit. « Les personnes qui ont réussi à monter une croix à cette altitude m’inspirent un grand respect », assure Éric Charre.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ