Pyrénées-Orientales : l’âne Bouriquet, embourbé dans des sables mouvants pendant 4 heures, est sauvé par les pompiers

Par Nathalie Dieul
27 août 2020
Mis à jour: 27 août 2020

Voici une histoire qui a eu lieu dans un refuge d’animaux abandonnés et maltraités et qui aurait pu mal se terminer… Après s’être échappé de son enclos, l’âne Bourriquet a été poursuivi par des chiens. Il s’est réfugié dans une zone humide où il s’est embourbé. Heureusement, de bienveillants pompiers l’ont sauvé de ce mauvais pas.

Tout a commencé par le vol de 27 piquets de clôture dans un refuge d’animaux abandonnés et maltraités des Pyrénées-Orientales.

« Trois de nos ânes se sont alors échappés », explique à L’Indépendant Jean-Noël Saniol, le propriétaire du refuge. « Celui qui s’est embourbé craint les chiens, au vu des traces que l’on a relevées autour de la zone humide, il semble qu’il a été poursuivi par des canidés avant de finir sa course dans cet endroit piégeux que je ne connaissais pas moi-même. »

Par chance pour Bourriquet, un vététiste qui passait dans la zone naturelle située entre Torreilles et Sainte-Marie a lancé l’alerte.

Les pompiers, assistés par du personnel de la mairie de Torreilles, ont pu passer des sangles sous l’animal qui pèse pas moins de 150 kg ! Après plusieurs heures d’efforts, ils ont réussi à sauver l’âne qui était épuisé.

« Une fois sorti des sables, on lui a donné à boire et on l’a réconforté« , raconte M. Saniol.

Après toutes ces aventures, Bourriquet a sans aucun doute été heureux de retrouver son enclos et sa routine.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ