Pyrénées-Orientales : les ossements d’un lion de 400 kg faisant « le double de la taille » des lions actuels découverts dans une grotte

Par Emmanuelle Bourdy
9 octobre 2021
Mis à jour: 9 octobre 2021

Des découvertes incroyables d’ossements ont été faites dans une grotte appelée « grotte aux lions » située à Villefranche et Corneilla-de-Conflent (Pyrénées-Orientales). Les ossements de lion trouvés montrent, de par leur taille, qu’ils devaient peser environ 400 kg, soit deux fois plus que les lions actuels.

Des spéléologues ont découvert une grotte sur les hauteurs de Villefranche-de-Conflent, qui comptent une centaine de galeries souterraines, rapporte France 3 Occitanie. Cette grotte, qui n’a jamais été explorée, recèle de mystères insoupçonnés. Les spéléologues ont dévoilé l’existence de cette grotte, d’une longueur de 243 mètres, à des chercheurs de l’Université autonome de Barcelone. Ces derniers ont immédiatement été intéressés par celle-ci. « On l’appelle la grotte de la carrière car nous sommes juste au-dessus d’une ancienne carrière qui était exploitée dans le passé », indique à France 3 Occitanie Jean-Louis Perez, le président du Conflent Spéléo Club.

« Des ours qui font 800 kg, des lions qui faisaient 400 kg… »

Éclairés par leurs frontales et assis dans un espace restreint, les chercheurs grattent inlassablement le sol et les découvertes qu’ils font sont d’une richesse exceptionnelle. En effet, les fouilles qui ont débuté en 2015, ont permis de mettre la main sur environ 12 000 pièces, dont celles d’animaux comme des rhinocéros, des panthères, des hyènes, des ours des cavernes, précise France 3 Occitanie.

Mais c’est la découverte d’ossements d’un lion qui a concentré toute l’attention des étudiants barcelonais. La soixantaine d’os retrouvés appartenant à l’animal, à savoir des mâchoires, des vertèbres ou encore des côtes, montrent qu’« il s’agissait a priori d’un lion qui faisait le double de la taille de ceux que nous connaissons aujourd’hui, peut-être 400 kilos », pointe l’un des spéléologues qui ajoute que « les ossements du lion remonteraient à 100 000 ans ».

Joan Madurell Malapeira chercheur à l’Université Autonome de Barcelone, souligne à France 3 Occitanie que la grotte « a la particularité d’avoir différents niveaux couvrant au total une période de 300 000 ans… C’est très rare ! » En outre, il précise que « quand la Têt était en crue, l’eau ramassait les fossiles des autres galeries de la grotte et tout se déversait ici, dans le point le plus bas », faisant référence au trou dans lequel se trouve ces vestiges appartenant à ce lointain passé. « Il y a des ours qui font 800 kg, des lions qui faisaient 400 kg… on a du mal à l’imaginer de nos jours ! » s’étonne le Président du Conflent Spéléo Club.

Les 12 000 ossements découverts ont été entreposés à Prades cependant parmi eux, aucun ossement humain ne figure, précise France 3 Occitanie. Les fouilles se poursuivent. Le chercheur à l’Université Autonome de Barcelone avance en guise de conclusion que « dans les derniers millénaires de l’époque glaciaire, cette vallée de la Têt n’a jamais été totalement gelée. Elle constituait donc une voie naturelle pour les animaux et les humains qui descendaient de l’Europe Continentale vers la péninsule Ibérique ».


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées  :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ