Quand Chelsea Clinton souhaite une bonne année à l’Église de Satan

Par Joshua Philipp
13 août 2019 Mis à jour: 13 août 2019

En janvier 2018, lors d’un échange sur Twitter, Chelsea Clinton, fille des époux Clinton, avait célébré la nouvelle année de manière inattendue.

Elle a adressé un Tweet à l’Église de Satan, leur souhaitant une « bonne année », et ajoutant : « Ça fait si longtemps ! » Réponse de l’Église de Satan : « Pareil pour toi, une excellente année 2018 ! » (L’Église de Satan est une organisation sataniste américaine, fondée en 1966 par Anton LaVey, auteur de la Bible satanique, ndlr.)

L’échange fît hausser quelques sourcils. Un internaute, Chaw チャーリー, a tweeté, « Wow. la fille d’Hillary Clinton tweete ses vœux à l’Église de Satan. Malheureusement, personne n’est surpris. »

Chelsea Clinton s’était heurtée à une controverse similaire dans le passé, notamment en portant un collier avec une croix inversée, symbole de l’antéchrist.

L’entourage proche des Clinton présente également des comportements laissant croire une proximité avec les milieux sataniques.

D’autres utilisateurs ont cité l’ancien président de la campagne Clinton, John Podesta, et son échange de courriels avec son frère, le lobbyiste démocrate Tony Podesta, et la sombre artiste de performance Marina Abramović au sujet de sa participation à un événement de « cuisine spirituelle ».

Dans un échange de courriels de 2015 divulgué par WikiLeaks, Tony Podesta demande à John Podesta s’il assistera au « dîner ». On peut y lire aussi le courriel d’Abramovic: « J’ai tellement hâte d’assister au dîner Spirit Cooking chez moi. Pensez-vous pouvoir me dire si votre frère se joint à vous ? »

Les dîners de ‘cuisine spirituelle’ impliquaient l’utilisation de sang, de sperme et de lait maternel, et les participants s’engagaient dans d’autres activités sombres.

On pourrait également citer le goût prononcé des deux frères pour les œuvres d’arts aux frontières de la pédophilie, comme en témoigne leur organisation d’exposition d' »oeuvres » de Patricia Piccinini, d’Anna Gaskell, ou d’Annee Olofsson (âmes sensibles s’abstenir).

Hillary Clinton a également été critiquée dans le passé pour avoir cité le communiste radical Saul Alinsky parmi ses mentors. Saul Alinsky avait dédié son livre « Règles pour les radicaux » à Lucifer.

Lors de l’élection de 2016, le secrétaire au Logement et au Développement urbain et ancien candidat à la présidence Ben Carson a déclaré à la Convention nationale républicaine : « Ce [Alinsky] était quelqu’un qu’elle admirait beaucoup, et qui a affecté toutes ses philosophies par la suite. » « Sommes-nous prêts à élire un président qui a comme modèle quelqu’un qui reconnaît Lucifer ? » avait dit Carson. « Vous devriez y réfléchir ».

Une autre controverse touche actuellement Chelsea Clinton, sa proximité avec l’ex-compagne de Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell. Celle-ci avait été invitée au mariage de Chelsea et est actuellement accusée par les victimes d’Epstein d’avoir joué un rôle majeur dans le réseau de trafic sexuel mis supposément en place par le financier.

RECOMMANDÉ