Quand et où voir les planètes dans le ciel nocturne en 2020

Par Anastasia Gubin - La Gran Epoca
6 janvier 2020 Mis à jour: 6 janvier 2020

Les planètes commencent l’année par une intéressante rencontre rapprochée du Soleil, de Jupiter, de Saturne et de Mercure en Sagittaire, la constellation contient les étoiles du centre de la Voie lactée, notre galaxie.

Le Sagittaire sera la constellation d’étoiles la plus visitée par les planètes au cours de leur orbite autour du Soleil en 2020, le Sagittaire est donc le centre d’attention dans le ciel.

Le Soleil et Mercure transiteront par le Sagittaire les premiers jours de l’année. Mars le fera en mars et Saturne et Jupiter l’occuperont pratiquement toute l’année, jusqu’à la mi-décembre. Plusieurs des plus importantes conjonctions ou rencontres rapprochées seront réalisées par ces astres.

Carte des étoiles du 9 janvier avec Saturne, le Soleil, Mercure et Jupiter dans la constellation du Sagittaire à gauche et Mars approchant le Scorpion à droite (Stellarium)

Pour ceux qui aiment les horoscopes, ce qui se passe dans la constellation réelle du Sagittaire s’applique au signe du Capricorne, qui est régi par des cartes datant de plusieurs millénaires. Donc théoriquement, les Capricornes seraient les plus visités ou les plus touchés durant l’année par ces rencontres planétaires.

Quand voir Mercure

Mercure est la planète la plus proche du Soleil, elle est donc plus difficile à observer, car elle est obstruée par la lumière de son étoile. Vous devriez la chercher dans les minutes qui précèdent le lever ou le coucher du soleil.

Elle sera visible de nuit du 26 janvier au 16 février. Puis du matin : du 17 mars au 7 avril. De nuit : du 21 mai au 11 juin. Du matin : du 15 juillet au 1er août. De nuit : du 17 septembre au 8 octobre. Du matin : du 3 novembre au 22 novembre.

Comme le Soleil, Mercure fera son chemin à travers les 12 constellations au cours de l’année 2020. Dans les premiers jours de janvier, elle est en Sagittaire, faisant la conjonction avec Jupiter, puis le Soleil (10 janvier) et ensuite Saturne.

Lorsque le Soleil passe en Capricorne après le milieu du mois, Mercure sera de plus en plus visible jusqu’à ce qu’elle fasse son lever maximum dans les cieux le 10 février, alors qu’elle est en Verseau.

Vénus

Vénus (à gauche) et Jupiter (à droite) s’élèvent ensemble dans une rare conjonction sur les ponts de Hell’s Gate (à l’arrière) et Robert F. Kennedy (à l’avant) aux premières heures du matin du 18 août 2014 à New York. Image d’archives. (STAN HONDA/AFP via Getty Images)

Vénus commencera à être visible comme une étoile brillante du soir.

C’est la deuxième planète la plus proche du Soleil. Sa visibilité débutera en 2020 dans la constellation du Capricorne et se terminera en décembre en Scorpion près de son étoile lumineuse Antarès. Le Sagittaire sera la seule constellation qui ne sera pas visitée par Vénus cette année.

La dernière moitié du mois de mars est le meilleur moment pour observer cette planète, surtout quand elle sera visible à son point culminant dans le ciel le 26 du mois dans la constellation du Bélier.

Les dix derniers jours de mai, alors qu’elle sera dans la constellation du Taureau, elle rendra visible une conjonction avec Mercure et la Lune au coucher du soleil.

Puis, dans les premiers jours de juin, elle passera par le Soleil, donc ces jours-là, elle ne sera pas visible.

Après cette conjonction, Vénus sera observée comme une étoile de l’aube, avant l’aube.

Fin septembre et octobre, elle sera proche de l’étoile Régulus de la constellation du Lion, avec une approche maximale le 2 octobre.

En octobre, elle passera devant la brillante étoile de l’Épi, aussi appelée Spica, dans la Vierge, et en décembre vous la verrez à côté de l’étoile rouge orange Antarès, du Scorpion.

Mars

Sur cette image prise par le satellite IKONOS de Space Imaging, Mars est à son plus proche niveau depuis près de 60 000 ans le 27 août 2003. La calotte polaire du sud de Mars est visible à l’arrière-plan. (Imagerie spatiale via Getty Images)

Mars, la quatrième planète du système solaire et la première après la Terre, commence l’année 2020 en complétant son passage dans la Balance et en faisant son entrée dans la constellation du Scorpion.

En février, elle s’approchera du Sagittaire et des planètes Jupiter et Saturne, qui se trouvent en son sein.

La planète est caractérisée par sa lueur orange. Elle est visible avant l’aube jusqu’en octobre. En janvier, selon le site Space, elle sera à 326 millions de kilomètres de la Terre, puis en octobre elle approchera les 62 millions, moment oùà elle brillera plus fort dans le ciel.

La planète rejoindra Jupiter et la Lune, avec lesquels ils formeront une conjonction, à la mi-mars, entre le 17 et le 18 du mois. Puis Mars s’éloignera et à la fin du mois transitera à côté de Saturne.

Mars, Jupiter et Saturne visibles dans la constellation du Sagittaire à côté de la Voie lactée en mars 2020 (Vue de l’hémisphère nord -Stellarium)

En avril, Mars continue son passage dans la constellation du Capricorne, et au mois de mai et une partie du mois de juin, elle passe par le Verseau. Sa luminosité sera particulièrement visible à partir du mois de mai.

En juin, elle entre en Poissons et en septembre, elle s’approche du Bélier. Mars sera si brillante en août qu’elle rivalisera avec l’étoile Sirius dans la constellation voisine.

La planète commence alors sa période rétrograde d’orbite autour du Soleil dans la constellation des Poissons, et est en opposition avec le Soleil le 13 octobre.

Après, Mars est observable l’après-midi. À ce moment-là, elle sera plus brillante que Jupiter.

Entre octobre et décembre, elle sera vue en Poissons et à la fin de l’année, elle entrera en Bélier.

Jupiter

Le vaisseau spatial Juno de la NASA arrive sur Jupiter pour entrer en orbite et recueillir des données pour étudier les énigmes sous le sommet des nuages, une mission risquée de 1,1 milliard de dollars (Photo par David McNew/Getty Images)

Jupiter, la plus grande des planètes, commence l’année près du Soleil en Sagittaire après avoir fait une conjonction près de notre étoile dans les derniers jours de décembre. Pour cette raison, elle ne sera pas visible les premiers jours de l’année.

Elle sera visible et assez lumineuse avec une lueur blanche argentée les matins du 15 janvier au 13 juillet.

Elle apparaîtra avec Mars à ses côtés vers le 20 mars.

Du 14 juillet au 31 décembre, elle sera observable dans l’après-midi.

Pendant la majeure partie de l’année, elle sera en Sagittaire, s’approchant et suivant la trace de Saturne, de sorte que les deux planètes seront dans le ciel ensemble. La visite de Mars en mars formera un trio.

Jupiter restera dans cette constellation jusqu’à la mi-décembre, lorsqu’elle atteindra la frontière du Capricorne. Elle sera en conjonction très étroite avec Saturne le 21 décembre.

Durant sa période la plus brillante de la planète cette année, elle sera en opposition avec le Soleil, ce qui arrivera le 14 juillet.

Saturne

L’énorme satellite naturel de Saturne, Titan, aussi appelé Saturne VI, apparaît devant la planète géante qui subit des changements saisonniers dans cette vue en couleur naturelle depuis le vaisseau spatial Cassini de la NASA. (NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute)

Saturne est une autre des planètes qui habite la constellation du Sagittaire en ce passage à la nouvelle année, où elle restera la plus grande partie de l’année. Elle recevra encore la conjonction du Soleil, de Mercure, de Mars et finalement de Jupiter.

Elle sera principalement visible le matin avant l’aube du 29 janvier au 19 juillet.

Elle sera visible dans le ciel nocturne du 20 juillet au 31 décembre.

À la fin de mars, Saturne sera visible à côté de Mars (le 31 mars arrivera la conjonction maximale). Elle se dirigera ensuite vers la frontière du Capricorne, mais en raison du mouvement rétrograde de son orbite vu de la terre, elle reviendra en Sagittaire début juillet tout en s’approchant de Jupiter avec laquelle elle sera plus unie que jamais le 21 décembre.

Les deux planètes se déplaceront vers le Capricorne d’ici la mi-décembre 2020.

Saturne sera plus brillante durant la première semaine de juillet jusqu’à la première moitié d’août, une période proche de son opposition au Soleil, le 20 juillet.

Saturne et Jupiter le 6 décembre 2020 (Stellarium)

Nous recommandons la vue de Saturne, avec sa lumière argentée à côté de Mars en orange, à la fin du mois de mars alors qu’elles formeront un trio avec Jupiter, ainsi que la rencontre étroite de Saturne et Jupiter en décembre.

***

RECOMMANDÉ