Quimper : un chien jeté du 3e étage d’un immeuble a pu être sauvé malgré de sérieuses blessures

Par Nathalie Dieul
16 janvier 2020
Mis à jour: 16 janvier 2020

Dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 janvier, un chien a été jeté du troisième étage d’un immeuble de Quimper dans le Finistère. Deux policiers ont récupéré l’animal le matin, sur le rebord d’une fenêtre. Il a survécu mais souffre de multiples traumatismes.

Lorsqu’ils sont arrivés au pied de l’immeuble de l’avenue des Glénan, les policiers du commissariat de Quimper ont trouvé « le chien, recroquevillé et prostré sur le rebord de la fenêtre fermée d’un appartement, au rez-de-chaussée du bâtiment », explique un officier de police judiciaire à nos collègues de Ouest-France.

Si l’animal « est tiré d’affaire », il est par contre polytraumatisé.

Conduit chez un vétérinaire, le chien devrait permettre d’identifier son propriétaire grâce à sa puce. Une plainte sera déposée par la SPA. Le ou les auteur(s) de cet acte de maltraitance, pas encore identifié(s) mardi, s’expose(nt) à une peine de deux ans de prison et à 30 000 € d’amende.

Dans un jugement exemplaire qui a eu lieu à Montpellier l’été dernier, un homme a été condamné à trois ans de prison dont deux ans fermes pour avoir jeté un chien du troisième étage de son immeuble après que celui-ci l’a mordu.

À Landerneau dans le Finistère, un autre homme a de son côté été condamné à cinq mois de prison avec sursis en décembre dernier pour avoir lancé un labrador par la fenêtre du sixième étage, après une dispute avec sa conjointe.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ