Raid d’avions militaires chinois aux abords d’Okinawa au Japon

10 janvier 2017
Mis à jour: 10 janvier 2017

Au moins huit avions militaires chinois ont été aperçus en train de survoler le détroit de Tsushima (situé entre le Japon et la Corée du Sud).

Le ministère de la Défense du Japon a confirmé à l’agence de presse Kyodo que ces avions, entre autres des bombardiers stratégiques, ont frôlé le sud-ouest du pays.

Le ministère aurait ajouté que la flotte était composée de six bombardiers Xian H-6, d’un avion Shaanxi Y-9, plus un autre avion. A priori, il n’y a pas eu de violation de l’espace aérien japonais lors du raid.

Pour l’agence de presse, depuis août 2016, c’est la toute première fois qu’un avion chinois H-6 a été détecté dans le détroit de Tsushima.

L’avion a également survolé la mer du Japon, puis le nord de l’île d’Oki (préfecture de Shimane) avant de retourner dans l’espace aérien de la mer de Chine orientale, précise-t-on.

Selon le Japan Times, le Japon a envoyé des avions de chasse pour suivre les Chinois.

Le détroit de Tsushima (Google Maps)

Le 25 décembre, l’unique porte-avion chinois, le Liaoning, accompagné de trois destroyers lance-missiles et de deux frégates, voguait sur les eaux de l’océan Pacifique occidental et traversait le détroit entre Okinawa et l’île de Miyako.

Le bombardier H-6 Xian, une version revisitée du bombardier soviétique Tupolev Tu-16, a été conçu pour l’Armée populaire de libération. La Chine disposerait d’environ 120 appareils de ce type.

Quant au Y-9, il s’agit d’un avion de transport, de taille et de portée moyennes. Certaines variantes de l’Y-9 servent à recueillir des renseignements.

Version originale : 8 Chinese Military Planes Detected Flying Over Strait Near Japan

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ