Rando d’éléphants en Chine: un mâle voyage en solitaire

Par Epoch Times avec AFP
11 juin 2021
Mis à jour: 11 juin 2021

L’un des 15 éléphants, dont la randonnée à travers champs et villages captive la Chine, s’est séparé de ses congénères et voyage désormais en solitaire, selon des images de la télévision nationale.

Le troupeau, qui comprend trois éléphanteaux, a déjà parcouru plus de 500 km dans le Sud-Ouest du pays, après avoir quitté sa réserve de Xishuangbanna, une région frontalière du Laos et de la Birmanie.

L’un des pachydermes, un mâle, se trouve désormais à 12 km du reste du troupeau après s’en être séparé en début de semaine, selon la chaîne publique CCTV qui retransmet 24 heures sur 24 l’évolution du troupeau sur son site internet.

Les éléphants ont pénétré dans le territoire de la ville de Kunming

La pérégrination des éléphants est surveillée en permanence par des drones et des centaines de fonctionnaires interviennent pour évacuer les populations sur leur passage.

Les animaux semblent en bonne santé et personne n’a été blessé alors qu’ils se sont aventurés en ville, ont traversé des autoroutes et visité granges et maisons à la recherche de nourriture.

Les dégâts à l’agriculture occasionnés par leur périple ont déjà été évalués à près d’un million d’euros.

Le troupeau a pénétré la semaine dernière sur le vaste territoire de la ville de Kunming, capitale de la province du Yunnan, qui compte plus de 8 millions d’habitants.

Convois de camions en bordure de routes

Les autorités ont placé des convois de camions en bordure de routes pour l’obliger à changer de direction.

Des images filmées mercredi montrent le troupeau en train de marcher à travers la jungle, alors que le mâle solitaire creuse le sol et se recouvre de poussière avec sa trompe.

Les zoologues ignorent pourquoi les éléphants ont quitté leur réserve en début d’année.

Région touristique et tropicale de Xishuangbanna

Les pachydermes tendent cependant ces dernières années à se rapprocher de villages, alors que les plantes qu’ils mangent habituellement sont de plus en plus remplacées par des espèces non comestibles.

Les éléphants sauvages sont protégés en Chine, avec une population évaluée à 300 têtes, contre moins de 200 dans les années 1980. Ils vivent exclusivement dans la région touristique et tropicale de Xishuangbanna.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ