Le chien du rappeur Leto, enfermé nuit et jour sur un balcon, accusé de maltraitance

Par Léonard Plantain
23 février 2021
Mis à jour: 23 février 2021

L’association Action protection animale a porté plainte contre le rappeur Leto pour abandon volontaire et acte de cruauté envers son chien, retrouvé enfermé jour et nuit sur un petit balcon insalubre. Face à l’accusation, le rappeur s’est défendu.

Dimanche 21 février, le rappeur Leto a été visé par une plainte déposée au commissariat du 15e arrondissement de Paris, par l’association Action protection animale, pour abandon volontaire et acte de cruauté envers un animal, a rapporté Le Parisien. Selon Leto, il avait confié la garde de son chien, Captain, un American Staff de 11 mois, à son frère.

Le chien s’est alors retrouvé « enfermé nuit et jour sur un balcon insalubre d’un mètre carré où urines et excréments jonchent le sol », a dénoncé Anne-Claire Chauvancy, présidente d’Action protection animale.

Ce sont des riverains qui ont alerté l’association, touchés et excédés d’entendre le chien « hurler à la mort », a indiqué Anne-Claire Chauvancy. « Tous les voisins l’entendaient pleurer quotidiennement, cela durait depuis le mois de septembre dernier », a-t-elle précisé.

Au départ, Captain a fait quelques apparitions dans les clips du rappeur, relate 20 Minutes. Cependant, « ça a été un faire-valoir, quand il n’en a plus eu besoin, il ne s’en est plus occupé », a déploré Anne-Claire Chauvancy.

À la suite de la plainte, Leto a été convoqué au commissariat pour s’expliquer. Si l’affaire se poursuit, il encourt 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende, rapporte La Dépêche.

Toutefois, le rappeur a tenu à réagir sur Twitter et Instagram, pour « rétablir la vérité à la suite des accusations parues dans Le Parisien ». Il a expliqué : « Il y a 7 mois, j’ai dû donner mon chien à une nouvelle famille. Cette famille n’a jamais fait les démarches pour en déclarer la propriété. Je découvre comme vous les atrocités qu’il subit depuis », s’est-il défendu.

En attendant, Captain a été pris en charge par un refuge, il ne présente aucun signe physique de maltraitance.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ