Une rare amibe mangeuse de cerveau affecte une personne en Floride, ce qui incite les responsables de la santé à émettre un avertissement

Par Michael Wing
14 juillet 2020
Mis à jour: 14 juillet 2020

Une personne du comté de Hillsborough, en Floride, a contracté une amibe mangeuse de cerveau, une infection rare, mais souvent mortelle. Le ministère de la Santé de l’État a réagi en lançant un avertissement public.

L’organisme unicellulaire microscopique, connu sous le nom de Naegleria fowleri, vit dans l’eau douce et chaude, et on le trouve généralement dans les États du sud des États-Unis pendant les mois d’été les plus chauds, en juillet, août et septembre.

Les autorités sanitaires ont mis en garde les habitants contre les contacts nasaux avec les sources d’eau douce telles que l’eau du robinet, les lacs, les rivières et les canaux. L’organisme est le plus souvent contracté lors d’activités de loisirs telles que la natation ou la plongée. Il ne peut toutefois pas être contracté en buvant, ni être transmis d’une personne à l’autre.

(Illustration – Kateryna Kon/Shutterstock)

L’amibe pénètre dans le corps par le nez et migre vers le cerveau. Là, elle se met à détruire le tissu cérébral et peut provoquer une infection potentiellement mortelle, selon les Centres de contrôle des maladies (CDC).

Les symptômes de Naegleria fowleri sont les suivants : nausées, fièvre, vomissements, raideur de la nuque et maux de tête ; et elle est souvent mortelle, la plupart des cas entraînent la mort dans la semaine qui suit.

Le ministère de la Santé n’a pas précisé l’endroit où le cas d’infection a été trouvé ni l’état actuel du patient, bien qu’il ait déclaré que toute personne présentant les symptômes devrait « consulter un médecin immédiatement, car la maladie progresse rapidement ».

(Illustration – Air Images/Shutterstock)

« N’oubliez pas que cette maladie est rare et que des stratégies de prévention efficaces peuvent permettre une saison de baignade estivale sûre et relaxante », a ajouté le Ministère.

Le CDC a confirmé que les cas d’infection dues à l’amibe Naegleria fowleri sont rares aux États-Unis. Seuls 34 cas d’infection cérébrale ont été signalés aux États-Unis entre 2009 et 2018. Parmi ceux-ci, 30 ont été contractés dans des eaux de loisirs, 3 ont été causés par l’irrigation nasale avec de l’eau du robinet et 1 provenait de l’utilisation de l’eau du robinet sur un toboggan dans un jardin.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ