Réactions internationales aux commémorations des attentats du 11-Septembre

Par Epoch Times avec AFP
12 septembre 2021
Mis à jour: 12 septembre 2021

Voici les principales réactions internationales aux commémorations des attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis, les attaques jihadistes les plus meurtrières de l’Histoire, perpétrées il y a 20 ans.

« Nous n’oublierons jamais. Nous combattrons toujours pour la liberté », a tweeté samedi le président français Emmanuel Macron, avec une vidéo d’un drapeau américain trônant sur le perron de l’Elysée à Paris.

« Images effrayantes de l’attaque »

– La chancelière allemande Angela Merkel a évoqué le souvenir des « images effrayantes de l’attaque contre les Etats-Unis d’Amérique » il y a 20 ans, avant de dresser un bilan mitigé de l’invasion de l’Afghanistan qui a suivi.

« Nous savions alors que nous devions nous défendre contre le danger terroriste avec l’Otan » et « nous devons maintenant reconnaître que bien que nous ayons réussi à vaincre le terrorisme (…), nous n’avons pas atteint tous nos objectifs », a-t-elle déclaré.

– A Bruxelles, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a rendu hommage aux victimes et à « ceux qui ont tout risqué pour les aider ». « L’UE se tient aux côtés des Etats-Unis pour défendre la liberté et la compassion contre la haine », a-t-elle tweeté.

Selon Jens Stoltenberg le 11-Septembre représente « le pire de l’humanité »

– Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a estimé que les attaques survenues le 11-Septembre représentaient « le pire de l’humanité », lors d’une cérémonie au siège de l’alliance à Bruxelles.

Il a rappelé que « dans les 24 heures qui ont suivi, les Alliés de l’Otan ont invoqué pour la première fois l’article 5 », qui prévoit en cas d’attaque contre un allié le principe de défense collective.

« Il y a vingt ans, nous étions solidaires. Et aujourd’hui, alors que nous faisons face à un monde plus dangereux, l’Amérique du Nord et l’Europe doivent continuer d’être solidaires au sein de l’Otan. Car quoi qu’il arrive, nous sommes plus en sécurité quand nous sommes unis », a-t-il ajouté.

La reine Elizabeth II a écrit que ses « pensées et prières -demeurent auprès des victimes »

– Dans un message adressé au président américain Joe Biden, la reine Elizabeth II a écrit que ses « pensées et prières – et celles de (s)a famille et du pays tout entier – demeurent auprès des victimes, des survivants et des familles affectées, ainsi qu’auprès des premiers intervenants et des secouristes ».

– En Italie, le président Sergio Matterella a exprimé la solidarité de son pays avec les Etats-Unis et ses autres alliés « pour contrer toute menace terroriste ».

– En Turquie, le ministère des Affaires étrangères a condamné « à nouveau fermement cette attaque terroriste brutale ».

« Les attentats du 11-Septembre et les développements mondiaux qui ont suivi ont clairement montré qu’une coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme, sans aucune distinction entre les organisations terroristes, est indispensable », a-t-il été ajouté.

– Au Mexique, le ministre des Affaires étrangères Marcelo Ebrard a rendu hommage aux victimes, présentant sur Twitter « ses condoléances et son soutien aux Américains ». « Faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter au monde de revivre cela », a-t-il ajouté.

– En Suisse, le président Guy Parmelin a exprimé dans un tweet sa « solidarité à toutes ses victimes ». 

– La Russie s’est dite prête, à l’occasion de ces commémorations, à relancer sa coopération avec les Etats-Unis pour lutter contre le terrorisme. « Nous devons mettre de côté toutes les contradictions et les différends et coopérer au profit de la sécurité et de la prospérité, non seulement de la Russie et des Etats-Unis, mais de l’humanité toute entière », a écrit l’ambassadeur russe aux Etats-Unis, Anatoli Antonov.

« Solidarité avec les familles des victimes »

– Au Brésil, le gouvernement a « rappelé sa solidarité avec les familles des victimes, avec le pays et le gouvernement des Etats-Unis ».

– Au Venezuela, le président Nicolas Maduro a tweeté que « le peuple vénézuélien condamnait à haute voix toutes les formes d’agression et de violence ».

– En Australie, le Premier ministre Scott Morrison, a rendu hommage « aux 2.977 personnes qui ont perdu la vie ce jour-là ».

« Le 11-Septembre nous rappelle que nous ne pouvons jamais considérer comme acquis notre paix, notre liberté et notre mode de vie », écrit M. Morrison, dans une lettre ouverte.

– En Iran, plusieurs journaux ont critiqué les interventions militaires américaines déclenchées en représailles des attentats du 11-Septembre.

Dans un éditorial publié sous le titre « le début de la fin des Etats-Unis », Hamshahri (quotidien de la municipalité de Téhéran, ultra-conservateur), écrit que Washington a suivi « une trajectoire erronée ». 

« L’erreur d’appréciation des Etats-Unis c’est d’avoir cru qu’ils pouvaient combattre ce nouvel ennemi (Al-Qaïda) par les armes et des opérations militaires », lisait-on.

« La place politique, l’influence internationale et même la puissance militaire des Etats-Unis ont été sérieusement mis à mal. Ce pays est sur la voie du déclin et Biden n’a pas pu l’enrayer », poursuit le journal.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ