Ils reçoivent d’énormes factures d’électricité : le compteur Linky en cause ?

Par Léonard Plantain
16 février 2021
Mis à jour: 16 février 2021

Près de Toulouse, alors que les factures d’électricité sont arrivées dans les boîtes aux lettres, certains usagers ont eu la mauvaise surprise de voir leur facture considérablement augmenter. Pour eux, la faute revient à leur nouveau compteur Linky.

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, des commentaires de ce genre affluent : « Ma facture de novembre-décembre à doublé par rapport aux autres. Je paie 580 euros pour 2 mois », déplore Marie-Claude. « Pareil ici, plus de 800 euros d’écart entre 2019 et 2020 », a répondu Emilie. Et du côté de Verfeil, au Nord-Est de Toulouse, les mauvaises nouvelles s’enchaînent, rapporte Actu Toulouse.

Pour tout ces cas, un seul point commun : des compteurs Linky installés à l’automne. Alors est-ce la faute au Linky ? Pour Hervé, habitant de Verfeil, ça ne fait aucun doute : « Comme moi, vous êtes nombreux à avoir vu changer votre vieux compteur par un Linky à partir d’octobre 2020. N’étant pas mensualisé, j’ai eu la mauvaise surprise de voir mes 2 dernières factures (donc consommation d’énergie) exploser. Entre les périodes 2019/2020 et 2020/2021, c’est plus du double ! Et avec des hivers relativement doux. Je n’ai donc rien changé dans mon quotidien. Cela intervient exactement au changement de compteur. J’ai alerté Enedis par recommandé et d’autres cas similaires m’ont été rapportés », a-t-il partagé.

Pour une autre habitante, même constat : « On m’a changé mon compteur pour un Linky en septembre 2020. Depuis le changement, j’ai payé 2 factures qui à chaque fois étaient le double par rapport à la même période de l’année dernière. J’ai contacté Enedis, mais aucune réponse concrète. Je précise qu’avant le changement de compteur, je faisais le relevé de confiance, c’est-à-dire que je communiquais ma consommation », a expliqué Isabelle.

Qu’en est-il alors ? Selon la société Enedis, il n’y a aucune responsabilité du compteur Linky dans la hausse subite des factures ou l’envoi de factures de régularisations exorbitantes.

« L’installation du compteur Linky n’a aucune influence sur la facture du client. La facturation continue en effet d’être établie sur la base de l’énergie active consommée (en kWh) par le client, comme elle l’était avec les compteurs anciennes générations. Le contrat souscrit avec le fournisseur d’énergie, choisi par le client, n’est donc pas remis en cause par le remplacement du compteur », a expliqué Enedis.

La société a également précisé que « les compteurs Linky mesurent exactement la même énergie que les anciens compteurs, et ce de la même façon », soit « la consommation réelle des appareils électriques exprimée en KWh ».

« Il faut également noter que tous les compteurs en exploitation sont contrôlés par le bureau de la métrologie nationale qui s’assure que la consommation mesurée est identique, quel que soit le type de compteur. Nous ne pouvons, en aucun cas, modifier le mode de comptage de l’électricité. Les règles de comptage et de facturation sont déterminées par les pouvoirs publics », a conclu Enedis.

Si, selon Enedis, le compteur Linky n’est pas en cause, pourquoi certains usagers reçoivent des factures dont le montant a doublé ou encore des factures de régularisation exorbitantes ? Une hypothèse pourrait expliquer cette situation : les confinements. En effet, les périodes de confinement successives ainsi que le télétravail prolongé peuvent être des facteurs déterminants dans l’augmentation des factures d’électricité.

Selon RTE, le gestionnaire de réseau de transport français d’électricité, le premier confinement a fait augmenter la consommation des Français de 4 %. Et selon le fournisseur Engie, une hausse de 20 % a été relevée pour le deuxième confinement. S’ajoute à cela l’arrivée de l’hiver, notamment en janvier où il a été un peu plus vigoureux que les précédents.

De plus, certains habitants, mensualisés, n’avaient pas encore perçu cette hausse de consommation inévitable sur leurs factures. À noter également qu’avec le passage au compteur Linky, les usagers, dont la facture était bien souvent basée sur une consommation estimée, sont donc passés à une consommation réelle. Cette différence peut alors aboutir à une facture de régularisation de plusieurs centaines d’euros.

Avec la consommation réelle, désormais renseignée par Linky, les fournisseurs d’énergie peuvent alors rattraper plusieurs mois, voire plusieurs années de consommation estimée et bien souvent sous-estimée. Les fournisseurs ont ainsi le droit de réclamer des milliers d’euros aux particuliers d’un seul coup.

Cependant, pour les usagers qui se retrouvent dans ce cas, la loi limite la possibilité de rattrapage à un délai maximum de 14 mois, calculé à compter du dernier relevé. Sauf dans le cas où la personne n’a pas transmis sa consommation ou est accusée de fraude, l’opérateur dispose alors de 2 mois supplémentaires pour contacter le client, et en l’absence de réponse, il pourra lui facturer plus de 14 mois.

En cas de problème, si vous souhaitez contester une facture énergétique, sachez qu’il existe un Médiateur national de l’énergie grâce au service gratuit en ligne Sollen.fr. Dans environ 10 % des contestations de consommation, l’instruction des dossiers en médiation a révélé que l’interdiction des régularisations au-delà de 14 mois n’était pas respectée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ