Réforme des retraites : Alexandre Benalla dénonce les « privilèges » de la SNCF et de la RATP

Par Suzanne Durand
10 décembre 2019 Mis à jour: 10 décembre 2019

L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron prend position sur la réforme des retraites et dénonce les privilèges des cheminots sur son compte Twitter.

Lundi 9 décembre, en pleine grève contre la réforme des retraites, Alexandre Benalla a accusé les grévistes de la SNCF et de la RATP, soulignant que si ces derniers se mobilisent c’est pour « défendre leurs privilèges ».

Dans deux tweets il s’en prend directement aux grévistes des deux entreprises. « Voir les travailleurs pauvres (en majorité immigrés) se battre, pour pouvoir rentrer chez eux en banlieue après une journée de travail, et bloqués par des privilégiés… qui ne veulent pas renoncer à leurs privilèges ! », a-t-il commenté en légende d’une vidéo sur laquelle on peut voir la cohue sur les quais d’un RER. Il a également ajouté à son message le hashtag #OnEstChezLesFous.

« Ceux qui contestent cette réforme sont égoïstes et sectaires ! »

Dans un nouveau tweet, il rajoute :« La réforme des retraites, c’est la suppression des privilèges, et un système plus égalitaire, mais certains refusent de lâcher leurs avantages, et la redistribution. Ceux qui contestent cette réforme sont égoïstes et sectaires ! », a-t-il lancé.

Pour rappel, Alexandre Benalla est poursuivi dans cinq affaires. Il a été mis en examen pour violences commises en marge du défilé du 1er mai 2018 et pour usage abusif de ses passeports diplomatiques.

RECOMMANDÉ