Ce chanteur de Heavy Metal fait une reprise de «Sound of Silence» à donner des frissons

Par Robert Jay Watson
5 septembre 2019 Mis à jour: 5 septembre 2019

Si vous essayez de décrire la quintessence du duo Simon&Garfunkel des années 1960, les mots « folk », « pop », « rock » et « classique », et peut-être même « facile à écouter », vont probablement surgir. Par contre, si vous cherchez des mots pour expliquer la musique du groupe Disturbed, formé au milieu des années 90, vous obtiendrez probablement « heavy metal », « industriel » et « hard rock ».

Cependant, si vous preniez ces deux groupes de part et d’autre du spectre musical et que vous les mettiez ensemble, quel serait le résultat ?

Vous aurez peut-être du mal à imaginer une association aussi improbable, c’est-à-dire jusqu’à ce que vous entendiez l’une des reprises les plus célèbres de la chanson « The Sound of Silence ».

Après avoir été numéro un sur les palmarès du Billboard en janvier 1966, puis dans le film Le Lauréat en 1967, récompensé par un Academy Award, « The Sound of Silence » est devenu une pierre de touche de la culture populaire américaine et a toujours eu une grande influence depuis lors. En fait, en 2013, la bibliothèque nationale américaine (la bibliothèque du Congrès) a choisi de préserver cette chanson à long terme en raison de son « importance sur le plan culturel, historique ou esthétique ».

À LIRE AUSSI :

– 45 ans après, Simon & Garfunkel interprètent « Sound of Silence » sur scène devant un public en extase

Alors que les paroles de la chanson – écrite alors qu’il n’avait que 21 ans – évoquaient l’angoisse du jeune Simon et de ses camarades de la génération du baby-boom d’après-guerre, elle est restée populaire auprès des générations suivantes qui en ont repris les paroles incroyablement simples. Comme l’a dit Art Garfunkel, le partenaire musical de Simon, la chanson parle fondamentalement de « l’incapacité des gens à communiquer entre eux ».

Ce thème est tout aussi présent dans le monde du métal, où des musiciens comme le chanteur David Draiman de Disturbed chantent souvent le sentiment de déconnexion et d’aliénation. Tout comme Simon et Garfunkel, David Draiman et son groupe utilisent la musique pour réveiller les gens et les faire prendre conscience de ceux qui les entourent.

David Draiman, le chanteur principal de Disturbed, est célèbre pour ses piercings exubérants et sa voix de baryton lyrique. Alors que le groupe s’est hissé au rang de groupe de premier plan grâce à ses styles de métal alto dur, David Draiman et ses camarades apprécient une grande variété de musique. Pour son album Immortalized de 2015, le groupe recherchait des morceaux du passé pour les réinterpréter dans son propre style.

David a expliqué au blog rock Kerrang : « Nous avions passé pas mal de temps à prendre des trucs des années 80, nous avons fait ‘Land of Confusion’ de Genesis, nous avons fait ‘Shout’ de Tears for Fears, ‘Still Haven’t Found What I’m Looking For’ de U2 […] J’ai alors suggéré de remonter un peu plus dans les années 60, 70. »

C’est alors que Mike Wengren, son compagnon de groupe et batteur, a suggéré « The Sound of Silence », et le groupe a pensé que c’était la bonne chanson.

Alors comment ont-ils fini par faire une reprise de la chanson légendaire ? « Au début, je pensais que nous allions faire ce que nous faisons habituellement avec nos reprises », dit David à Kerrang. « Le rendre plus joyeux, plus agressif, plus rythmé, plus dans votre style. »

Mais le guitariste et claviériste Dan Donegan a convaincu le groupe d’« aller dans la direction opposée », de « laisser une ambiance éthérée, acoustique et orchestrale, et de faire ressortir la vulnérabilité du chant ».

Dan Donegan a certainement eu la bonne idée, car l’orchestration a permis aux gens d’entendre à quel point la voix de David Draiman peut être à la fois puissante et mélodieuse. Il n’a pas été facile de trouver comment utiliser les autres morceaux du groupe. « Les fans de Disturbed ont généralement réagi par une combinaison d’exaltation et de choc, beaucoup de gens étaient très enthousiastes, alors que certains ont immédiatement qualifié cela de trahison. »

Mais le groupe a persévéré dans sa version musicale, et en peu de temps, « même les fans les plus purs et durs, intransigeants et de la vieille école des Disturbed en sont venus à l’adopter ». Pendant ce temps, la chanson s’est classée au premier rang du palmarès Billboard Hard Rock Digital Songs et s’est hissée au sommet des palmarès Mainstream Rock.

Le groupe a atteint un public encore plus large lorsqu’il a été invité à jouer « The Sound of Silence » en direct au talk-show Conan en mars 2016. Ils étaient loin de se douter que le créateur de la chanson, Paul Simon, se trouvait parmi les spectateurs de leur prestation de ce soir-là.

Bien que le groupe ait été incroyablement bien accueilli dans le show lui-même, ce n’était rien à comparer avec les louanges de l’auteur-compositeur-interprète. Quelques jours seulement après la représentation, le 2 avril 2016, Simon a partagé la vidéo sur sa page Facebook officielle, avec le commentaire d’approbation : « Au cas où vous l’auriez manqué, Disturbed a fait une merveilleuse interprétation de ‘The Sound of Silence’ sur Conan cette semaine. »

Non seulement Paul Simon a apprécié la façon dont le groupe avait redonné vie à sa vieille chanson, mais il a aussi généreusement fait connaître aux fans de Disturbed une autre musique . « La pochette S&G figure aussi sur le dernier album de Disturbed, Immortalized. »

Le chanteur David Draiman, qui donne une interprétation émouvante des voix allant des graves profonds aux aigus forts, était également reconnaissant d’avoir eu l’occasion de faire découvrir le classique de Simon et Garfunkel et de faire découvrir la musique de son groupe aux fans de folk.

Comme il l’a dit à Kerrang, « c’était leur porte d’entrée dans notre monde et lorsqu’ils sont entrés par cette porte, ils ont trouvé beaucoup de choses dont ils pouvaient tomber amoureux, à cause de la nature intensément mélodique d’une grande partie de ce que nous faisons ».

RECOMMANDÉ