Le régime chinois prendre des mesures drastiques contre 13 géants de la technologie

Par Dorothy Li
3 mai 2021
Mis à jour: 7 mai 2021

Le 29 avril, 13 fournisseurs de plateformes Internet proposant des services financiers ont été convoqués à Pékin pour une réunion avec les régulateurs, la dernière d’une série de réunions visant à renforcer le contrôle du régime chinois sur les géants de l’Internet chinois.

L’opérateur WeChat Tencent Holdings Ltd. et le géant de la livraison à la demande Meituan font partie des entreprises technologiques qui proposent des services financiers tels que des prêts personnels et des polices d’assurance sur leurs applications mobiles.

Au début du mois, Ant Group, la branche financière du géant du commerce électronique Alibaba, a confirmé qu’elle se transformerait en une holding financière supervisée par la banque centrale chinoise après que ses représentants ont été convoqués à une réunion avec les régulateurs du régime.

Le cas du groupe Ant a eu un certain effet d’avertissement, mais d’autres plateformes financières restent dans l’expectative, a rapporté le média d’État Xinhua News.

Les entreprises ont été invitées à restructurer de manière proactive leurs ailes financières en tant que sociétés holding soumises à une surveillance plus rigoureuse et à obtenir des licences avant de lancer des services financiers, selon une déclaration publiée par quatre régulateurs, la Banque populaire de Chine, la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances, la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières et l’Administration nationale des changes.

Entre-temps, Reuters a analysé le 29 avril que Tencent pourrait faire l’objet d’une sanction d’au moins 1,5 milliard de dollars pour ses pratiques monopolistiques et le fait qu’il n’a pas déclaré correctement les acquisitions et les investissements pour les examens antitrust.

L’Administration d’État pour la régulation des marchés (SAMR), un autre régulateur, a imposé une amende record de 2,8 milliards de dollars à Ant Group d’Alibaba le 10 avril, arguant de ses comportements anticoncurrentiels.

Les actions de Meituan ont chuté de 3,6 % et celles de Tencent de 1,8 % vendredi à Hong Kong.

Cette réunion indique que les autorités ont un plan systématique pour contrôler les grandes entreprises privées, a déclaré Lu Zhenning, chercheur en sociologie à l’université de Zhejiang, à Radio Free Asia.

« Il est tout à fait possible que [le régime] les transforme en entreprises d’État dans un deuxième temps. L’État achètera ses actions et deviendra même un actionnaire majoritaire », a prévenu M. Lu.

34 grandes sociétés Internet ont été convoquées à une réunion à Pékin le 13 avril par le SAMR, qui leur a donné un mois pour rectifier leurs pratiques monopolistiques.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ