Régionales en Île-de-France : Bayou annonce l’union des 3 listes de gauche au second tour

Par Epoch Times avec AFP
21 juin 2021
Mis à jour: 21 juin 2021

Le candidat écologiste à la présidence de l’Ile-de-France Julien Bayou a annoncé lundi l’union de sa liste avec celles du PS et de LFI/PCF en vue du second tour du scrutin régional pour tenter de battre la sortante Valérie Pécresse.

« Ça y est, nous sommes unis avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain pour l’écologie et la solidarité en Ile-de-France ! », a indiqué sur Twitter le secrétaire national d’EELV, en tête à gauche dimanche avec 12,95% des voix. Mme Pécresse (ex-LR, Libres!) est arrivée largement en tête avec 35,94%.

Arrivés à la table des négociations au milieu de la nuit, dans la foulée de l’annonce des résultats, les trois candidats ont conclu à la mi-journée un accord qu’ils présenteront lors d’un déplacement commun à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en fin d’après-midi.

La principale interrogation autour de cet accord concerne la gratuité des transports, mesure phare et « pas négociable » d’Audrey Pulvar (11,07% des voix au premier tour) à laquelle Julien Bayou était opposé. Clémentine Autain (10,24%) promettait la gratuité pour les moins de 25 ans et tous les bénéficiaires des minima sociaux.

Quatre candidats seront présents au second tour : Valérie Pécresse, Julien Bayou, Jordan Bardella (RN, 13,12% au premier tour) et Laurent Saint-Martin (LREM, 11,76%).

En 2015, Mme Pécresse avait ravi la région au PS à l’issue d’une triangulaire avec le FN, devenu RN.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ