La règle « un kilomètre, une heure » doit être élargie pour favoriser un accès à la nature, réclame une pétition

Par Nathalie Dieul
13 novembre 2020
Mis à jour: 13 novembre 2020

Un guide de haute montagne a lancé une pétition demandant un accès à la nature pour les Français pendant le confinement, afin qu’ils puissent se ressourcer. Près de 200 000 personnes l’ont signée.

« Nous sommes de nouveau confinés, et de nouveau le gouvernement a décidé d’interdire l’accès à la nature au-delà d’un kilomètre et d’une heure quotidienne », déplore l’auteur de la pétition, Billy Fernandez, guide de haute-montagne.

Un confinement comme celui du printemps, sans possibilité d’accès à la nature, a eu des effets délétères sur la santé des Français. Le guide espérait donc que le gouvernement apprenne de ses erreurs et que le Premier ministre annonce une évolution de la règle « une heure – un kilomètre » lors de son allocution du jeudi 12 novembre, a-t-il confié au micro de franceinfo.

« On voit que ce confinement sans accès à la nature est clairement néfaste pour notre santé alors que dans le même temps, on sait que pratiquer des activités en pleine nature ne présente pas de risque sanitaire », a déclaré Billy Fernandez.

Le guide de haute montagne constate également que « la règle actuelle conduit à concentrer les personnes sur les trottoirs des villes et des villages plutôt que de permettre leur dispersion dans la nature ».

« Monsieur le Président, nous avons besoin de pouvoir respirer et nous ressourcer dans la nature pour affronter cette période difficile », implore l’auteur de la pétition.

NOUVEL HORIZON – La loi sur la sécurité menace nos libertés



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ