Rencontrez l’homme incroyable qui a aidé à nettoyer un fleuve de 160 kilomètres de long avec ses bénévoles

Par EMG Inspired Staff
20 novembre 2019 Mis à jour: 20 novembre 2019

Les gens évaluent généralement leurs défis avant de lancer une initiative, mais Baba Balbir Singh Seechewal, un homme au Penjab, a décidé de nettoyer un fleuve de 160 kilomètres à ses propres frais.

Grâce à ses efforts, il a pu réunir de nombreux bénévoles engagés dans sa mission de nettoyage du fleuve. Ensemble, ils ont transformé un « cours d’eau nauséabond » en bouée de sauvetage de la région.

M. Seechewal et ses bénévoles ont nettoyé un fleuve et leur action a aidé à rétablir le débit normal d’eau propre dans le cours d’eau. De plus, ils ont même embelli la rive en plantant des fleurs et des arbres fruitiers. Ils ont aussi créé des aires de baignade et des chemins en briques sur ses rives.

Balbir Singh Seechewal (C) et ses assistants ont nettoyé le fleuve Kali Bein, à Kapurthala. Cet homme est surnommé « eco-baba » en Inde en raison de ses multiples efforts pour la conservation de l’environnement. (©Getty Images | SHAMMI MEHRA)

Selon The Hindustan Times, le fleuve Kali Bein était autrefois sale et envahi par la jacinthe d’eau avant que M. Seechewal et ses bénévoles ne décident de nettoyer ce fleuve en l’an 2000.

Grâce aux efforts de M. Seechewal et de ses bénévoles, tous les problèmes d’eau dans la région de Doaba, au Pendjab, ont été résolus. La propreté du fleuve a changé l’économie de la région en mieux, a aidé les agriculteurs et a fait en sorte que les enfants grandissent dans l’air pur et avec de l’eau propre. Ce travail inlassable et sa contribution à la communauté ont permis à l’œuvre de M. Seechewal d’être reconnue dans le monde entier en 2016.

(Illustration – Shutterstock | diy13)

Avec l’aide du gouvernement du Pendjab, M. Seechewal a pu concevoir un système d’assainissement souterrain, un modèle indigène peu coûteux pour stocker les eaux usées dans des étangs et les traiter de manière naturelle pour l’agriculture et l’irrigation. Selon sa page Facebook, ce modèle étonnant bénéficie maintenant à plus de 50 villages de la région. Avec la disponibilité de l’eau, les agriculteurs ont pu se lancer dans l’agriculture biologique. De nombreux agriculteurs s’étaient suicidés à la suite de mauvaises récoltes à cause d’un manque d’eau, mais le travail de M. Seechewal a remarquablement apporté une solution durable. Ses efforts ont ouvert la voie à d’autres initiatives.

Voyant le succès de son initiative, le gouvernement indien a été encouragé et l’a contacté pour démarrer le modèle Seechewal pour le nettoyage du Gange. Le gouvernement se réjouissait à l’idée de redonner vie au Gange grâce à la participation de la population dans les zones rurales des États qu’il traverse. Le modèle Seechewal est ainsi devenu une source d’inspiration pour de nombreux autres projets.

En février 2017, M. Seechewal a proposé une solution pour traiter les déchets solides à l’aide d’une machine développée sous sa direction au Centre de recherche technique de Sant Avtar Singh Yadgari. La machine est capable de séparer les particules lourdes comme le polyéthylène, le verre et le fer des ordures. Elle peut être fabriquée à peu de frais et fait l’objet d’essais pour d’autres améliorations.

(Illustration – Shutterstock | Baronb)

Le travail de M. Seechewal a été largement acclamé dans le monde entier. En plus de l’environnement, M. Seechewal a aussi travaillé pour la société ainsi que dans le domaine de l’éradication de nombreux maux sociaux comme la pauvreté, l’ignorance, la superstition et les atrocités contre les femmes.

Il a créé des écoles, des centres techniques et des collèges à différents endroits, où non seulement l’enseignement supérieur et technique est dispensé à un très faible coût aux filles et aux habitants pauvres des bidonvilles, mais où les valeurs morales et religieuses sont aussi enseignées aux étudiants afin qu’ils soient de meilleurs êtres humains.

C’est grâce à son travail qu’un certain nombre d’organisations l’ont honoré pour ses réalisations dans différents domaines de l’amélioration de l’environnement et du bien-être public. Il est également connu sous le nom de « Eco Baba », et son nom a été publié dans des magazines de renommée internationale. En 2008, lorsque Time Magazine a publié la liste des « Héros de l’environnement », M. Seechewal était le seul Indien et Asiatique à être sur la liste.

Balbir Singh Seechewal (C) et ses assistants ont nettoyé la rivière Kali Bein, à Kapurthala. (©Getty Images | SHAMMI MEHRA)

En 2017, M. Seechewal a reçu le prix Padma Shri décerné par The Indian Express. En recevant le prix, M. Seechewal a dit au Hindustan Times : « Cet honneur fait chaud au cœur. C’était un travail collectif et dévoué de mes assistants et de la population locale qui ont travaillé sans relâche pendant 16 ans. »

Au fil des ans, M. Seechewal s’est vu décerner le prix de l’environnement de l’ASACR par le Parlement canadien, le Parlement australien et le Parlement du Royaume-Uni.

En août 2019, M. Seechewal et ses bénévoles ont pris la responsabilité d’aider les victimes d’inondation dans des villages au Pendjab. « Nos bénévoles se rendent dans les villages pour fournir le matériel de secours, en particulier les médicaments et l’eau potable ainsi que de la nourriture aux populations touchées par les inondations », a déclaré Seechewal à l’IANS.

RECOMMANDÉ