Rennes : deux physiciens trouvent une solution contre la dyslexie

Par Léonard Plantain
16 décembre 2020
Mis à jour: 16 décembre 2020

Ce mardi 15 décembre, pour avoir créé un système qui permet de lutter contre la dyslexie, deux physiciens de l’université de Rennes-1 (Ille-et-Vilaine) ont reçu un prix de l’Académie de médecine.

Pour leurs recherches et leurs résultats sur la dyslexie (un trouble cognitif qui handicape la lecture), deux physiciens bretons de l’Université de Rennes-1, Albert Le Floch et Guy Ropars, ont reçu ce mardi un prestigieux prix de médecine. En effet, après 15 ans de travaux, les deux physiciens ont mis au point une lampe et des lunettes qui permettent de corriger ce trouble, relate France Bleu.

Selon Albert Le Floch, leurs travaux misent sur la lumière pulsée : « C’est un peu comme dans les postes de télévision. L’écran s’éclaire dans un temps très court, puis il se rallume, puis s’éteint de nouveau, de façon alternative. On arrive à effacer tout ce qui est en trop. Dans le cas de la dyslexie, l’enfant lit sur un tableau non effacé. Notre lampe vient effacer ce qui est en trop sur le tableau, et l’enfant arrive à lire comme quelqu’un qui n’a pas de problème », explique-t-il.

D’après les études relayées par la fédération des Dys, la dyslexie toucherait entre 500 et 700 millions de personnes à travers le monde.

Selon les deux physiciens, ce trouble pourrait s’expliquer par une malformation des taches de Maxwell, observables dans le fond des yeux. Chez les personnes dyslexiques, ces taches seraient identiques. Ainsi, l’absence d’œil dominant « rendrait le cerveau incapable de faire un choix lors de la lecture des lettres », précisent-ils.

Pendant leurs recherches, les deux physiciens ont reçu des centaines d’enfants dans leur laboratoire, qui ont permis de mettre leurs appareils à l’épreuve. Avant de recevoir le prix, « Notre plus belle récompense, c’était le sourire des enfants à la sortie des essais », ont-ils partagé.

Pour la suite, une start-up nommée « Lili Light for Life » a commencé à développer la fameuse lampe, qui pourrait « voir le jour sous peu de temps », a précisé Romuald Guegan, le gérant de la société.

Élections américaines – Trump : « Ce n’est pas fini »


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ