La réplique grandeur nature de l’arche de Noé est la plus grande structure en bois du monde

17 mai 2019
Mis à jour: 17 mai 2019

L’Arche de Noé est l’un des récits les plus connus de la Bible, avertissant les adeptes de la foi de la puissance réelle de Dieu.

Dans l’histoire de la Genèse, une inondation mondiale a anéanti presque toutes les créations de Dieu pour ramener le monde dans un état pré-chaotique à la suite de troubles et de guerres. Cependant avant ce renversement de la création, Dieu demanda à un homme du nom de Noé de construire une arche massive, de 450 mètres de long, pour abriter sa famille et une paire d’animaux vivants afin de résister à la tempête.



L’arche est devenue le symbole de l’abri et de la sécurité face au péril, preuve que la foi et la bonté inhérente sont souvent récompensées de manière mystérieuse. Ainsi, bien que l’arche décrite dans la Bible n’ait jamais été définitivement découverte, une reproduction grandeur nature a été érigée dans le nord du Kentucky pour servir de lieu de réflexion et de sécurité aux voyageurs du monde entier.

La reproduction s’appelle Ark Encounter « Rencontre avec l’Arche«  et se trouve à la périphérie d’une ville minuscule du Kentucky appelée Williamstown. Il est ouvert tous les jours de la semaine. Il permet à chacun de visiter les trois ponts de la réplique grandeur nature tout en proposant à la fois un zoo pour enfants et des modèles d’animaux qui auraient théoriquement été présents sur l’arche d’origine.

L’ensemble du projet, qui a ouvert ses portes en 2016, n’a certainement pas eu le chemin le plus facile entre sa conception et son ouverture. Le projet, qui a bénéficié d’un financement des contribuables en raison de son avantage touristique prévu dans une région éloignée, a rencontré une certaine résistance lorsqu’il a été contesté en rapport à la séparation de l’église et de l’État.

En fin de compte, cependant, l’attractivité universelle du projet, à la fois attraction intéressante et lieu de réflexion, a permis de gagner et de maintenir le financement fourni par l’État du Kentucky. Et six ans après que l’idée eut germé dans l’esprit de deux organisations, elle a officiellement ouvert ses portes, attirant jusqu’à un million de visiteurs chaque année.



C’est certainement un spectacle à voir. L’arche elle-même a nécessité plus de 1000 km de planches de bois, assise sur une longueur de ~156 mètres, une largeur de ~26 mètres et une hauteur de ~16 mètres. Elle contient également des caractéristiques écologiques telles que le chauffage géothermique, l’énergie solaire active et passive, la capture de l’eau de pluie, le déboisement avant que les chauves-souris d’Indiana en voie de disparition ne migrent pour assurer leur survie et l’approvisionement de la majeure partie du bois provient de forêts renouvelables, ainsi que d’arbres qui étaient infestés de coléoptères. Le projet est tellement impressionnant à la fois en termes d’échelle et de procédures écologiques que même l’ancien président Jimmy Carter a visité le site en tant que défenseur du climat.

Certains visiteurs peuvent venir pour la religion, tandis que d’autres viennent pour passer un bon moment, pour réfléchir ou pour méditer face à cette merveille. Mais peu importe ce qui les conduit à Williamstown, une chose est sûre : l’incroyable monument en bois est certainement unique en son genre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ