Une mère a le cœur brisé après le décès de son fils, qui consommait quatre boissons énergisantes par jour, alors elle alerte la population

24 mai 2019
Mis à jour: 10 juillet 2019

Shani Clarke, de Perth, en Australie, avait mis en garde son fils Michael, 35 ans, contre la consommation excessive de boissons énergétiques.

Un jour, elle l’a vu sortir plusieurs packs de canettes de son camion et lui a dit qu’un trop grand nombre de ces boissons pouvait être nocif pour sa santé.

Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’il consommait déjà jusqu’à 4 à 5 canettes de la marque Mother chaque jour. Cette boisson énergétique populaire en Australie et en Nouvelle-Zélande contient 160 mg de caféine par pack, ce qui est plus de 2 fois supérieur à une tasse de café standard.

Malheureusement un jour, après avoir bu plusieurs canettes de Mother, il a fait un arrêt cardiaque pendant qu’il conduisait. C’était en janvier 2014. Plus tard, un taux de caféine similaire à la prise de 4 à 5 tasses de café a été détecté dans son sang.

[Traduction : Ce n’est pas parce qu’un chapitre s’est terminé… que l’histoire ne continue pas.]

Les boissons énergétiques elles-mêmes causent très rarement une overdose de caféine, mais Michael a quand même été victime des effets des niveaux massifs de caféine contenue dans ces boissons. Son cœur a ainsi été mis à rude épreuve par les niveaux extrêmes de caféine qu’il consommait, laissant sa mère dans le deuil de la perte de son fils aîné.

Selon le Daily Mail, Shani Clarke a déclaré : « Je ne peux pas vous dire la douleur que j’ai ressentie à ce moment-là, mon cœur s’est juste brisé et j’ai pleuré et pleuré. »

Mais au lieu de se laisser submerger par sa mort, elle a créé un groupe Facebook pour sensibiliser les autres aux graves effets de la consommation excessive de boissons contenant trop de caféine, et cinq ans plus tard, elle administre toujours ce groupe Facebook.

Le groupe est passé de 500 personnes au cours de la première année à plus de 1 800 aujourd’hui. Alors que les utilisateurs se réunissent pour discuter des dangers de la consommation excessive de la caféine, certains ont admis qu’ils avaient eux-mêmes des problèmes face aux boissons énergisantes, remerciant Shani d’avoir démarré le groupe pour les aider à se débarrasser de cette habitude malsaine.

Le groupe est un lieu de rassemblement pour les centaines de personnes qui veulent améliorer leur vie ou avertir les autres. Cela donne aussi à Shani un environnement de soutien. Le deuil de son fils est toujours très présent, et elle n’a pas encore tout à fait accepté le choix que son fils a fait en consommant ces boissons simplement pour rester réveillé durant ses heures de travail. « J’étais tellement en colère quand j’ai appris que c’était de la caféine, car cela m’aura enlevé mon premier fils, et ça aurait pu être évité s’il n’avait pas bu autant de ces boissons sans arrêt », dit-elle dans un message sur Facebook.

Par la suite, l’Australie a rappelé aux citoyens de limiter leur consommation de caféine quotidienne à un maximum de 500 mg, bien que 100 à 200 grammes pour un adulte de corpulence moyenne soit déjà une dose assez forte. De plus, pour certaines personnes qui sont beaucoup plus sensibles, le seuil maximal autorisé de 500 mg peut leur causer une arythmie ou un arrêt cardiaque.

Pour Shani, cela signifie qu’il y a encore du travail à faire, et le maintien du groupe permet de sensibiliser les autres aux conséquences graves de la surconsommation de caféine.

Elle a posté récemment : « Les choses arrivent TOUJOURS pour une raison. J’ai rencontré une personne qui avait mal au dos, et en discutant avec elle, le sujet de la caféine a été abordé et, voilà, elle buvait du Redbull tous les jours. »

« Nous avons eu une longue discussion et je lui ai montré comment se joindre au groupe sur Facebook afin qu’elle ait de l’aide si besoin, elle a dit avoir essayé plusieurs fois d’arrêter sans succès, mais aujourd’hui j’ai pu lui donner une raison d’arrêter… Ainsi, Michael Clarke, voilà une autre personne qui s’ajoute à la longue liste de toutes celles que tu auras aidées. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ