Les retraités de la plus grande société aéronautique chinoise demandent à toucher leur pension: un directeur principal a détourné près de 90 millions d’euros

Par Olivia Li
16 janvier 2020 Mis à jour: 16 janvier 2020

Les employés retraités de la plus grande compagnie aérienne chinoise sont descendus dans la rue pour demander aux autorités de les aider à récupérer leurs pensions et pour protester contre la corruption. Les internautes affirment que les fonds de retraite manquants pourraient être liés à un directeur de la société mère qui s’est suicidé le mois dernier après que les autorités ont soupçonné qu’il avait détourné une énorme somme d’argent.

Une vidéo mise en ligne le 8 janvier et obtenue par la suite par Radio Free Asia (RFA) montre un groupe de personnes manifestant dans la ville de Xi’an, dans la province du Shaanxi. Certains ont été vus brandissant deux banderoles. L’une d’entre elles disait : « Dites non à l’exploitation, dites non à la tromperie » ; l’autre disait : « Nous avons besoin de pensions pour nous nourrir. » Les utilisateurs des médias sociaux et les internautes ont affirmé que les manifestants sont un groupe d’employés retraités de la Xi’an Aircraft Industrial Corporation, et qu’ils protestaient parce qu’ils n’ont pas encore reçu le paiement de leur pension, selon le rapport de la RFA.

Les ingénieurs de la Xi’an Aircraft Industrial Corporation étaient la principale équipe responsable du développement de l’avion de combat chinois JH-7, également connu sous le nom de « léopard volant ». La société, basée dans la province du Shaanxi, développe des avions de moyenne et grande tailles.

La vidéo a suscité beaucoup d’attention sur les médias sociaux chinois, car il est bien connu en Chine continentale que les chercheurs et les scientifiques de la technologie militaire du pays gagnent des salaires élevés et peuvent facilement bénéficier d’une retraite aisée – mais ce n’est pas le cas des employés retraités de Xi’an Aircraft.

Certains internautes ont fait remarquer que Li Shouze, le directeur général adjoint de l’Aviation Industry Corporation of China (AVIC) – la société mère de la Xi’an Aircraft Industrial Corporation – était impliqué dans la corruption, selon RFA. Li Shouze est décédé le 6 décembre dernier à l’âge de 58 ans, mais les principaux médias d’État n’ont pas annoncé son décès avant le 16 décembre, et n’ont pas révélé la cause de sa mort.

La mort mystérieuse de Li Shouze et les rapports obscurs qui ont suivi incitent certains internautes et utilisateurs de médias sociaux à soupçonner que Li était impliqué dans des détournements de fonds.

Une publication écrite du 13 décembre du VEWAS chinois, un site d’information étranger, a affirmé que Li Shouze avait détourné 800 millions de yuans (104,13 millions d’euros) pendant le développement de l’avion Y-20 de Xi’an, un type de gros avion de transport militaire. Li Shouze s’est suicidé en sautant d’un immeuble de grande hauteur lorsqu’il a appris qu’il ferait l’objet d’une enquête, selon la publication.

Selon les données publiques, Li Shouze a occupé plusieurs positions de premier plan chez AVIC et ses filiales, dont Xi’an Aircraft Industrial Corporation. Par exemple, il a été directeur adjoint de la Xi’an Aircraft Industrial Corporation, directeur du First Aircraft Design Institute, et directeur du conseil d’administration et directeur général adjoint d’AVIC.

Il a également participé à de nombreux projets de recherche militaire importants, notamment les séries JH-7, KJ-2000, SAIC Eaglet 500 et les avions Y-20. Li a été le principal responsable du développement du KJ-2000, un système aéroporté chinois d’alerte et de contrôle.

RECOMMANDÉ