Rhône: un collégien recadré par son prof lui lance une paire de ciseaux – il est placé en garde à vue

Par Sarita Modmesaïb
27 janvier 2021
Mis à jour: 27 janvier 2021

La violence, un indésirable de plus en plus présent dans les établissements scolaires? A Givors (Rhône), le collège Lucie Aubrac a été le théâtre de scènes de violences.

Le 18 janvier, un collégien scolarisé en classe de 4ème et délégué de sa classe, n’aurait pas supporté les remarques de son professeur d’espagnol à propos d’un livre oublié. L’adolescent de 13 ans et demi aurait d’abord insulté l’enseignant puis lui aurait lancé une paire de ciseaux.

L’objet se serait alors fiché dans le tableau, ne faisant heureusement aucun blessé.

Mardi 26 janvier, le collégien a été entendu par les enquêteurs et a reconnu les faits. Il a été placé en garde à vue en attente d’une mesure de réparation, sanction destinée aux mineurs après une infraction pénale.

Dans la même semaine, d’autres faits d’agressions ont été enregistrés dans ce collège, poussant deux professeurs à entamer une grève de la faim lundi 25 janvier afin de dénoncer ces violences et réclamer davantage de moyens d’encadrement des élèves.

Mardi, l’inspecteur d’académie du département du Rhône (IA-DASEN) s’est déplacé au collège afin de recevoir une délégation d’enseignants, rapporte Le Progrès. Il a annoncé la création d’un deuxième poste de Conseiller principal d’éducation (CPE) et d’un poste d’assistant d’éducation  (AED) au sein du collège.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ