Rhône : un mariage tourne au rodéo sauvage et donne lieu à des échauffourées ainsi que des voitures brûlées

Par Séraphin Parmentier
21 septembre 2020
Mis à jour: 21 septembre 2020

À la suite de débordements pendant un cortège nuptial, la mairie de Bron a décidé de restreindre l’accès à la cérémonie prévue dans l’enceinte de l’hôtel de ville. Une décision qui a provoqué de vives tensions parmi les invités avant que de violentes échauffourées n’éclatent dans le quartier d’où les familles des mariés sont originaires un peu plus tard dans la soirée.

Les faits se sont déroulés le samedi 19 septembre à Bron, une commune de 40 000 habitants située dans la banlieue de Lyon.

Un cortège de mariage a dégénéré, donnant lieu à de nombreuses infractions routières, notamment des rodéos « en grosses cylindrées » selon le maire (LR) Jérémie Bréaud, qui précise que le cortège est arrivé devant l’hôtel de ville « avec plus de trente minutes de retard ».

L’édile décide alors de limiter la cérémonie prévue dans l’enceinte de la mairie. Seuls les mariés, leurs parents et les témoins sont autorisés à pénétrer dans l’hôtel de ville, le reste des invités – une soixantaine de personnes environ – devant attendre sur le parvis.

Le maire de Bron condamne une attitude « intolérable »

« Nous avons pris une sanction en interdisant à la foule d’assister à la célébration. Un tel niveau de sévérité est une première à Bron », a indiqué M. Bréaud dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

« Malgré les menaces et les insultes, nous avons tenu bon. Certains invités ont voulu pénétrer de force dans l’enceinte de la mairie et du gaz lacrymogène a dû être utilisé par les forces de l’ordre pour protéger l’intégrité des personnes. Je tiens d’ailleurs à les remercier et apporte tout mon soutien à mon adjointe qui a été profondément choquée. Ces scènes ont été filmées et la police municipale a procédé à de nombreux relevés d’infractions. La Ville étudie la possibilité de porter plainte », a-t-il ajouté.

Un comportement « inadmissible et intolérable » de la part des membres du cortège de mariage qui a poussé le maire à prendre des mesures de fermeté afin qu’un tel épisode ne se reproduise plus à l’avenir.

« Avec la nouvelle charte des mariages qui sera votée au prochain conseil municipal, nous pourrions aller plus loin. Face à ces comportements, contraires aux valeurs de la République, les règles pour les prochains mariages seront encore plus strictes : 30 minutes de retard et on ne se marie pas, des rodéos dans les rues risquant de provoquer des accidents et on ne se marie pas. Le message est clair, quand on se marie à Bron, on ne fait plus ce que l’on veut. Le temps du laxisme à Bron est derrière nous », a souligné Jérémie Bréaud.

Voitures brûlées, feux de poubelle, menaces et tirs de mortier

D’après Le Progrès, trois agents de la police nationale ont déposé plainte pour outrages et violences. L’adjointe au maire de Bron en charge de la célébration du mariage affirme également avoir été menacée de mort.

Des faits que contestent les proches des mariés, qui assurent avoir voulu pénétrer dans l’hôtel de ville afin d’avoir des nouvelles de l’état de santé de la mariée, de sa mère et de sa belle-mère, victimes de malaise.

« C’est l’usage du gaz qui a généré cette tension. Ce n’était pas justifié. Et il n’y a pas eu de menaces », a déclaré l’un des invités dans les colonnes du quotidien régional.

De violentes échauffourées ont éclaté en début de soirée dans le quartier de Parilly, d’où les familles des mariés sont originaires. D’après Le Progrès, ces incidents seraient vraisemblablement liés aux vives tensions ayant émaillé le mariage célébré un peu plus tôt dans la journée.

Huit véhicules ont été incendiés ainsi que des poubelles et des barricades de fortune. Les forces de l’ordre et les pompiers intervenus sur place ont essuyé des jets de projectiles divers et variés, notamment des tirs de mortier d’artifice.

FOCUS SUR LA CHINE – La fille du premier ministre canadien surveillée par la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ