Rixe en Essonne : six mineurs présentés à un juge après le meurtre d’une collégienne de 14 ans

Par Epoch Times avec AFP
24 février 2021
Mis à jour: 25 février 2021

L’un des six adolescents âgé de 16 ans a été placé en détention provisoire pour meurtre sur mineur de 15 ans et violences aggravées.

Le 24 février, six adolescents âgés de 14 à 16 ans ont été présentés à un juge d’instruction après le meurtre d’une collégienne âgée de 14 ans à Saint-Chérond dans l’Essonne. L’adolescente qui voulait s’interposer a été tuée d’un coup de couteau dans le ventre.

Le parquet a requis le placement en détention provisoire de l’un d’eux, âgé de 16 ans, pour meurtre sur mineur de 15 ans, violences aggravées et participation à un groupement en vue de commettre des violences, a indiqué la magistrate Caroline Nisand. Déjà connu  pour deux infractions, mais pas pour des faits de violences, l’adolescent a reconnu « son implication dans le coup mortel ».

À l’encontre des cinq autres, le parquet a proposé la qualification de violences aggravées et un placement sous contrôle judiciaire, avec interdiction de paraître en Ile-de-France et interdiction de contact avec les coauteurs, les victimes et leur famille. La rivalité entre des mineurs de Dourdan et de Saint-Chéron (Essonne) remonte à cet été « sur fond de messages, d’insultes et de provocations sur les réseaux sociaux », a expliqué la procureure.

Les deux affaires ne semblent pas être liées

Lundi, plusieurs mineurs de Dourdan s’étaient rendus à Saint-Chéron pour « en découdre ». Dans la rixe, « à coups de poing et de pieds », un des mineurs de Dourdan a donné un coup de couteau mortel à l’adolescente de 14 ans, décédée lundi soir à l’hôpital.

Dans une autre commune de l’Essonne, à Boussy-Saint-Antoine, un adolescent de 14 ans a été tué mardi dans un autre affrontement entre bandes de jeunes. Les deux affaires ne semblent pas être liées, selon le parquet.

Le garçon a été tué d’un coup de « couteau au thorax, qui a touché le cœur » et un deuxième jeune homme a été blessé à la gorge. Un temps entre la vie et la mort, son pronostic vital n’était plus engagé mercredi. Les participants à cette rixe sont majoritairement originaires du quartier des Cinéastes à Épinay-sous-Sénart et celui du Vieillet à Quincy-sous-Sénart, en rivalité « depuis des années ».

Sept jeunes restaient en garde à vue, dont le garçon de 15 ans qui s’était rendu à la gendarmerie, accompagné de sa mère, en se présentant comme l’auteur du coup mortel.

Depuis mardi, 60 gendarmes supplémentaires ont été déployés à Saint-Chéron et 30 policiers à Boussy-Saint-Antoine.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ